Problème avec i-Radio: «Bougane Guèye a fait beaucoup de mal à …

Le patron de la Radio Nostalgie s’est porté en faux contre Bougane Guèye qui, dans sa requête aux fins de liquidation de l’astreinte, soutient qu’il est actionnaire à hauteur de 50% de la radio. A en croire Sidy Makhtar Samb, il n’y a aucun acte notarié qui le prouve, car Bougane Guèye n’avait versé que 20 millions de francs à titre de ticket d’entrée.

La réplique de Sidy Makhtar Samb n’a pas tardé, par rapport à la requête aux fins de liquidation de Bougane Guèye, dans laquelle ce dernier soutient qu’il est actionnaire à la société Sorano SA. Selon le patron de Sorano SA, il n’y a jamais eu de contrat avec Bougane Guèye. Ce qu’il y a eu, c’est un acte sous-seing privé, qui n’a aucune valeur juridique et dans lequel le boss de Dmedia s’est engagé sur plusieurs points. «Bougane Guèye est venu me voir et on a fait un protocole d’accord dans lequel il s’est engagé à éponger pour 60 millions de francs les dettes de l’activité en 12 mois», a expliqué Sidy Makhtar Samb. Mais, ce n’est pas tout, il devait aussi payer toutes les masses salariales, les arriérées de loyer qui s’élevaient à 13 millions de francs. Il s’engageait aussi à mobiliser 200 millions de francs pour relancer la société ; il y a également 20 millions de francs qu’il a versés à titre de ticket d’entrée. Ce protocole a été signé le 24 janvier 2016. Et c’est fort de tout cela que, le lendemain, le patron de D-Media a annoncé dans la presse qu’il a intégré le capital de la radio Nostalgie, alors qu’il n’en est rien, à ce stade.
Ces sorties de Bougane Guèye lui ont valu, révèle Sidy Makhtar Samb, une lettre de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) dans laquelle il est invité à s’expliquer, parce qu’il n’a pas le droit de vendre une fréquence, car la fréquence appartient à l’État du Sénégal. «Je somme Bougane Guèye de montrer la cession qu’il a eue de la part de Sidy Makhtar Samb ; qu’il nous montre un acte notarié prouvant qu’il a acheté Nostalgie !», a martelé le patron de Sorano SA. Samb brandit un certificat d’actions nominatives ainsi qu’un Registre de transfert où ne figure nullement le nom de Bougane Guèye, avant de poursuivre : «Bougane Guèye n’a jamais reçu d’action dans le capital pour oser se prêter d’avoir 50%». Sidy Makhtar Samb de préciser, par ailleurs, que Iradio n’est pas E-Media, qui est une structure qui rentre dans le capital de Radio Nostalgie. En d’autres termes, E-Media n’a pas acheté Nostalgie, mais Sorano ou Nostalgie a ouvert le capital de la société à E-Media Invest. «On ne peut pas céder le capital comme ça», rappelle-t-il encore.

«Bougane Guèye a fait beaucoup de mal à radio Nostalgie et c’est fait à dessein. Je sais beaucoup de choses»

Par rapport aux décisions de justice, il dégage en touche. Il jure n’avoir pas été au courant de telles décisions. Idem pour la convocation de lundi prochain devant le juge des référés pour la liquidation de l’astreinte. A l’en croire, lorsque la personne est venue pour lui notifier l’assignation, il lui a dit que l’adresse n’est pas bonne et il ne l’a pas reçue. «Bougane Guèye a fait beaucoup de mal à radio Nostalgie et c’est fait à dessein. Je sais beaucoup de choses. Je le connaissais modeste, qu’il demeure modeste, surtout qu’il cherche à briguer des voix. Arrêtons de faire du mal aux autres. Dieu est juste», avertit Sidy Makhtar Samb.

jotaay.net

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok