Problèmes de liquidité du trésor au Sénégal : Amadou Ba met tout sur le dos de Macky Sall

« Depuis au moins un an, nous connaissons des tensions budgétaires. Mais, c’est un choix du président. Lorsqu’on décide de gérer comme le souhaite le chef de l’Etat, dans la rigueur et la transparence, on fait forcement face des difficultés dans certaines situations. Qu’est-ce qui s’est passé de manière concrète ? Le carburant et tout ce qui est produits pétroliers représentent 20% de nos recettes. Or, depuis un an, les cours mondiaux ont nettement augmenté. A cela, il faut ajouter l’appréciation du Dollar. Face à cette situation nous avons deux solutions : Soit on décide de répercuter tout sur le prix à la pompe et on se fera de l’argent et on financera l’ensemble de nos projets ; Soit on bloque les prix comme l’a voulu et souhaité le président de la république. Mais, cela entraine des tensions et quelques difficultés. Car, quand on bloque les prix, il faut augmenter les subventions. Rien que pour cette année, à la date d’aujourd’hui, nous avons mis à la disposition de la Senelec pas moins de 70 milliards de F Cfa et une reconnaissance de dette de 125 milliards de F Cfa. C’est autant de ressources qui sont prélevées dans d’autres secteurs. C’est autant de ressources qui sont prélevées dans d’autres secteurs. C’est cela la vérité. Maintenant, c’est un choix. Soit on décide d’augmenter les prix et ce sont les sénégalais les plus faibles qui vont souffrir ; Ou bien on sert la ceinture le tempsd’ajuster et on se retrouve avec quelques difficultés voulues, souhaitées du fait de la politique sociale menée actuellement par le Gouvernement. Il est inadmissible que le président de la République décrète 2018, une année sociale et que les prix subissent une hausse. Nous avons préféré faire un ajustement sur les dépenses et c’est ce qui crée toute cette tension passagère ».

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok