Procès Khalifa Sall – Les inquiétudes de ses avocats

Avocat de Khalifa Sal, Me Seydou Diouf s’interroge sur le timing de la Cour d’appel qui a enrôlé le dossier Khalifa Sall deux mois après que ce dernier a fait appel.

« On constate que Dame justice est très pressée et on s’interroge sur les garanties minimales d’un procès équitable. On ne comprend pas pourquoi la justice sénégalaise est aussi pressée d’expédier cette affaire Khalifa Sall. Alors qu’il y a des millions de Sénégalais qui sont condamnés en première instance et doivent être jugés par la Cour d’appel mais ils ne le sont toujours pas. Khalifa Sall a interjeté appel il y a moins de deux mois et on accélère les choses. Ce n’est pas quelque chose de rassurant pour nous.

Mais quand on entend les déclarations des avocats de l’État, on comprend que l’État a un calendrier clair, net et précis d’éliminer le maximum de candidats à l’élection présidentielle en utilisant la justice sénégalaise. Ce que nous n’acceptons pas et que nous dénonçons depuis un moment.

On est accusé à tort et condamné à tort. On fait l’objet d’une campagne de médiatisation d’État abominable. La justice n’est pas équilibrée pour nous. Je vous assure que ce n’est pas quelque chose d’agréable pour nous.

Nous avons de fortes inquiétudes mais on va être combatifs. On va se battre pour dénoncer des choses pour que tous les citoyens sénégalais soient égaux, que ceux qui veulent être candidats à l’élection présidentielle le soient. Le Sénégal a ratifié des instruments juridiques internationaux et c’est dans notre Constitution. Les personnes qui sont accusés en justice doivent disposer du temps nécessaires pour préparer leurs défense. »

commentaires
Loading...