Quatre morts dans des inondations en Tunisie

Des pluies diluviennes se sont abattues sur le Cap Bon, dans nord-est de la Tunisie. Au moins quatre morts ont été enregistrés.

Parmi les victimes, un sexagénaire qui s’est noyé à Takilsa, à une soixantaine

de km de Tunis, et un autre a été retrouvé mort à Bir Bouregba, près de la

station balnéaire de Hammamet, affirme le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaag.

Deux soeurs de 21 et 24 ans ont aussi été emportées par une crue soudaine

alors qu’elles sortaient de leur usine à Bou Argoub, à 45 kilomètres au sud-est de Tunis.

Des routes, commerces et véhicules ont également été détruits.

Des commerçants ont constaté dimanche matin l’ampleur des dégâts dans leurs boutiques, tandis que les réseaux téléphoniques sont restés coupés dans une partie de cette péninsule.

Dans la région, les cours seront suspendus dans certaines écoles lundi.

Il a plu 200 mm sur Nabeul et jusqu’à 225 mm en quelques heures à Beni Khaled, dans le centre du Cap Bon, a indiqué l’Institut national de la météorologie tunisien (INM).

Il s’agit des plus importantes précipitations en une si courte période

depuis le début des statistiques, en septembre 1995, a précisé l’INM, assurant avoir lancé une alerte aux orages dès vendredi.

Le Premier ministre Youssef Chahed s’est rendu sur place dimanche pour rencontrer des sinistrés.

Le gouvernement a indiqué avoir envoyé samedi après-midi des renforts et mobilisé deux hélicoptères, tandis qu’une polémique débutait sur le silence radio des hautes autorités.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok