Actualité au Sénégal - Actualité Sénégalaise

Questions légitimes autour de Farba Ngom, ses 38 600 euros et la Douane sénégalaise

Quelques heures après l’affaire de son interpellation par la Police de l’Aéroport Roissy Charles de Gaulle, le griot du Président de la République, Macky Sall, est monté au créneau, pour essayer, à sa manière, de faire taire les plus folles rumeurs, qui entourent les 38 600 euros trouvés par devers lui, lors de son arrivée en France.

Pour tenter de redorer son image, en particulier, et celle du député sénégalais, en général, sérieusement mise à rude épreuve, Farba Ngom essaie de se laver à grande eau en ces termes : «c’est ma mère, qui est malade et elle doit se faire soigner en France. Ma femme, ma tante  et moi-même avons décidé de l’accompagner pour l’assister, comme il se doit, compte tenu de son âge assez avancé».

Toujours dans sa plaidoirie, le griot du Chef de l’Etat sénégalais, en rajoute cette couche : «à notre descente d’avion, ce matin vers cinq heures du matin, nous étions porteurs de 38 600 euros (25 millions de F Cfa) à raison de 10 000 euros chacun.

C’est ainsi que je suis allé remplir la fiche de déclaration. Après quoi l’argent en question et tous mes papiers m’ont été restitués. On n’a jamais retenu mon passeport, ni mes bagages. Je n’ai jamais été arrêté».

Toutefois, la question que Actusen.com se pose est de savoir est-ce qu’en quittant l’Aéroport Léopold Sédar Senghor, le député et responsable de l’Alliance pour la République, Parti au Pouvoir, avait procédé à la déclaration de devises ? Si oui, peut-il en fournir la preuve par 9, ce qui lui permettrait, d’ailleurs, de faire plier les plus sceptiques ?

Au cas où, maintenant, Farba Ngom n’avait pas signalé à la Douane sénégalaise qu’il détenait par devers lui 38 600 euros, au nom de quoi il se serait gardé de le faire ? Si le très puissant parlementaire de Macky Sall n’avait pas procédé à ladite déclaration, la Douane sénégalaise serait-elle rendue coupable d’une légèreté ?

Ou encore, le statut de parlementaire aurait-il permis un tel passe-droit à ce très proche collaborateur de Macky Sall? Autant de questions qui gardent tout leur pesant d’or et qui méritent d’être posées, et pour cause.

Questions légitimes autour de Farba, car, en Avril 2017, l’homme d’affaires Ndiagne Fall, a été interpellé à l’Aéroport Léopold Sédar Senghor pour des billets d’euros non déclarés

Le mercredi 12 Avril 2017, Actusen.com révélait en exclusivité que le célèbre et richissime homme d’affaires, Ndiagne Fall, adjucataire du marché des cartes d’identité biométriques, a été interpellé, à l’Aéroport Léopold Sédar Senghor.

A l’origine, l’ancien Conseiller spécial de l’ex-Président de la République, Abdoulaye Wade, avait eu maille à pâtir avec la Douane sénégalaise pour une affaire de devises.

Au moment des faits, il a été dit que le milliardaire a été interpellé avec des devises dont des billets en euros, qu’il n’avait pas déclarées à la Douane sénégalaise.

Ce que Farba Ngom peut faire pour faire taire ces folles rumeurs (interpellation durant six heures, confiscation, momentanée, de son argent…)

Alors, le très puissant Farba Ngom, crédité à tort ou à raison d’être un intouchable, capable de faire et de défaire des carrières, aurait pu éteindre à jamais les rumeurs autour de son interpellation ou supposée comme telle à l’Aéroport Roissy Charles De Gaulle, s’il publiait la déclaration de douane faite depuis son départ de Dakar.

Sinon, il aura remué ciel et terre, pour se laver à grande eau, mais il lui sera difficile de faire taire les rumeurs qui circulent et qui s’entrechoquent autour de l’affaire de ses 38 600 euros.

Des rumeurs comme quoi, le député-maire de Agnam aurait été bel et bien interpellé durant six tours d’horloge, avant que des interventions serrées n’aient pu, finalement, le tirer d’affaire ; qu’il serait l’objet d’un signalement, depuis Dakar, entre autres…

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
Close