Real : le départ de Ronaldo a-t-il été sous-estimé par les dirigeants ?

Superstar du Real Madrid durant 9 ans, Cristiano Ronaldo a finalement rejoint la Juventus Turin cet été. Un départ important que les dirigeants de la Maison Blanche ont a priori sous-estimé. Après un bon début de saison, le club espagnol vit une période difficile qu’il n’a jamais connu avec le quintuple Ballon d’Or. Cristiano Ronaldo manque terriblement au Real Madrid.

Dani Ceballos et Gareth Bale auraient très certainement dû patienter avant de s’exprimer. En effet, le milieu de terrain espagnol et l’ailier gallois n’avaient pas hésité à souligner la belle ambiance dans le vestiaire du Real Madrid, plus soudé depuis le départ de Cristiano Ronaldo, omnipotent durant 9 ans. Problème, l’attaquant portugais avait beau attirer la lumière sur lui, lorsqu’il fallait assumer son statut, il ne se ratait presque jamais. Et ça, les Merengue commencent doucement à le comprendre.

Sans Ronaldo, ce n’est clairement pas pareil

Les récents résultats vont d’ailleurs dans ce sens. Pour la première fois en 33 ans, le triple champion d’Europe en titre a enchainé quatre matchs toutes compétitions confondues sans marquer le moindre but. Une période que n’a donc jamais connu le Real avec Ronaldo dans ses rangs. Ni les Galactiques auparavant, certes. Mais le fait que cela se passe un peu moins de trois mois après son départ, sans oublier que le Real n’avait pas perdu la moindre finale majeure avec lui avant celle de la Supercoupe d’Europe contre l’Atletico Madrid (2-4 ap), en août dernier, est un signe qui ne trompe pas. Pour Jorge Valdano, il s’agit d’une certitude, le départ de Ronaldo pour la Juventus Turin, a été clairement sous-estimé par les dirigeants. «Le Real Madrid possédait un fanatique du but avec Cristiano Ronaldo, et il n’est plus là. Le club a perdu le plus grand buteur de son histoire. Le talent de buteur est très particulier, à l’image de celui du gardien de but. Et aujourd’hui, aucun joueur du Real Madrid ne possède ce talent» , a affirmé l’ancien directeur sportif de la Casa Blanca pour Onda Cero.

Ne pas remplacer Ronaldo, une erreur ?

Bien évidemment, il n’est jamais trop tard. Si la situation n’est pas dramatique et que le Real a largement le temps de se reprendre, il peut également se permettre une année de transition après avoir réussi l’exploit de remporter quatre des cinq dernières Ligue des Champions. Mais les supporters ne pourront pas s’empêcher de se demander pourquoi Florentino Pérez n’a pas tout fait pour trouver à Ronaldo, vendu pour 100 millions d’euros, un remplaçant digne de ce nom. Perdre un joueur qui a inscrit 451 buts en 438 matchs n’est pas anodin. Cela se voit un peu plus aujourd’hui…

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok