Real Madrid : la semaine de la honte

Balayé hier soir par l’Ajax Amsterdam au Bernabéu (1-4) en huitième de finale retour de Ligue des Champions, le Real Madrid a vécu une humiliation sans précédent. Pire, en une semaine, les Merengues ont tout perdu.
1000 jours. Cela faisait mille jours que le Real Madrid dominait l’Europe après son incroyable triplé historique en Ligue des Champions. Et si tout cycle a toujours une fin, personne à Madrid ne s’attendait à voir la Casa Blanca être éjectée du trône de la sorte. Humiliés 4 buts à 1 dans leur Santiago Bernabéu, et alors qu’ils avaient remporté le match aller 2-1), les Merengues ont vécu une véritable humiliation.

Un énorme couac qui ne doit pas faire oublier l’incroyable règne européen sans partage du club de Florentino Pérez, mais qui ne passe pas dans la capitale espagnole. Car à Madrid, si les succès sont légion, l’exigence envers une institution comme le Real Madrid est à la hauteur du palmarès affiché par la Casa Blanca. Mais hier, en plus de la cinglante défaite de leurs protégés sur la scène européenne, les supporters merengues doivent digérer une semaine épouvantable. En sept jours, le club treize fois champion d’Europe a tout perdu !

Le Real Madrid est en vacances le 5 mars au soir
En effet, alors que le Real Madrid avait la chance d’accueillir trois matches-clés pour sa saison en une semaine, les Madrilènes ont perdu les trois (8 buts encaissés, 1 seul marqué). Dont deux face à l’ennemi juré blaugrana. Résultat : le FC Barcelone s’est qualifié pour la finale de la Coupe du Roi le 27 février dernier (3-0 en 1/2 finale retour) avant de venir reléguer le Real à douze points en Liga le 2 mars (0-1) et l’Ajax Amsterdam a donc brisé hier les rêves d’une quatrième Ligue des Champions consécutive (1-4). Abattu, Santiago Solari n’a pas fait de grands discours aux médias après la rencontre sur cette semaine cataclysmique.

« La saison est difficile. Il faut avoir du coeur lors des moments difficiles. Tous les joueurs peuvent le dire. Les moments difficiles sont propices aux conflits. C’est maintenant qu’il faut savoir réagir ». Sauf que l’Argentin risque bien de ne pas survivre suite à cette saison terrible. Car ce matin, et pour la première fois depuis bien longtemps, le Real Madrid n’a plus rien à jouer le 6 mars au matin. Un sacré coup de massue pour des joueurs qui devront tout de même terminer la saison de Liga dignement, en assurant au moins une place dans le top 4 (synonyme de LdC).

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok