Réponse à Abdou Aziz kébé, Délégué général au pèlerinage « arrêtez de vous plaindre à Mouna et Arafat et apprenez le sens de la responsabilité »

Plaise à Dieu, en juillet 2019 les pèlerins sénégalais se rendront au lieu saint de l’islam. Et ce pour accomplir un des principaux piliers de la religion musulmane.Ce voyage effectué par des croyants vers un lieu de dévotion, vers un endroit circonscrit mérite une analyse sérieuse et sereine, mais surtout un choix responsable d’hommes et de femmes qui devront les seconder dans leur si exaltante mission.

L’empathie se cherche en toute humilité et dans un esprit d’entraide collectif.Un guide et patient, il rend service il ne se met pas en colère et il ne se souvient pas du mal.

C’est le moment de penser à des hommes comme Rawane Mbaye, Mansour Diop, Moustapha Gueye, Thierno Diakhaté(pour ne citer que cela) qui ont servi de référence à leurs contemporains.

Le siège du commissariat au pèlerinage doit être le confessionnal pour tous les pèlerins en détresse.Et l’islam de galvauder dans son étymologie c’est exactement faire des efforts sur le sentier de Dieu pour ouvrir à notre vouloir vivre les voies de raffinement vers l’excellence dans la soumission et rien d’autre.

Remonter dans une ascension spirituellement et humainement enrichissante sur des appuis solides et s’y abreuver.

« La Parole de Sagesse dit : le Prophète (PSL) est la propriété perdue du croyant qui partout où il l’a rencontre y a droit plus que quiconque. »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok