Révélations de Farba Ngom: un conseiller à la Présidence demande au procureur d’ouvrir une enquête

L’aveu de Farba Ngom de perception de pot-de-vin, lui et l’ancien ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall, de la part d’un homme d’affaires, ne doivent pas rester lettre morte. C’est l’avis du conseiller à la présidence de la République, chargé de l’Education, Diamé Diouf.
« L’aveu de Farba Ngom est une information de taille. Nous ne comptons pas laisser cette affaire sans que l’opinion soit édifiée », a, en effet, déclaré Diamé Diouf, dans le journal Les Echos. Le conseiller à la présidence de la République, dit attendre un démenti, notamment de l’ancien ministre Thierno Alassane Sall.

Sans quoi, a-t-il dit, l’on pourra considérer que « les accusations de Farba Ngom sont fondées ». Et de poursuivre, « le cas échéant, nous demandons que le Procureur ouvre une information judiciaire sur cette affaire ».

Selon Diamé Diouf, dans sa tribune publiée dans la presse d’hier, Thierno Alassane Sall n’a pas vraiment répondu aux accusations, il a surtout cherché « à jouer au plus malin ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.