REVUE DE PRESSE AFRIQUE

A la Une : le plafond de verre de l’Afrique en crampons
A la Une : le plafond de verre de l’Afrique en crampons
Que les footballeurs africains se le disent, contrairement à la devise de Pierre de Coubertin, « l’essentiel n’est plus de participer », enjoint, très volontariste, le journal Le Pays. A quelques heures de l’entrée en lice de l’Egypte et du Maroc, ce quotidien burkinabè en fait même un « impératif » : « Il est venu, le temps, de travailler à pouvoir remporter le trophée. Cela est devenu un impératif, si l’Afrique veut pouvoir être comptée parmi les plus grandes nations de football au monde ».

« Autrement », prévient Le Pays, « ses représentants resteront toujours des faire-valoir, juste bons pour jouer les seconds rôles et amuser la galerie. Il faut que ça change ! ». Alors, fini la sempiternelle question des primes de match et autres petits problèmes organisationnels, reste maintenant aux footballeurs africains à « croire véritablement en leurs capacités et à vaincre le signe indien. »

RDC : le recours Bemba

C’est fait, la Belgique a accepté d’accueillir Jean-Pierre Bemba. Et sur place au Congo, la perspective de son possible retour chamboule de plus belle la donne politique. Le quotidien Le Potentiel rappelle que Jean-Pierre Bemba « avait demandé à pouvoir loger dans une de ses propriétés en banlieue de Bruxelles, précisément dans la commune de Rhode-Saint-Genèse, […] une banlieue plutôt très bourgeoise où vivent (notamment) sa femme et ses enfants ».

Mais ce matin, Le Potentiel semble ne voir en la Belgique qu’une étape sur le chemin de Jean-Pierre Bemba. Ce journal kinois se projette déjà vers la prochaine élection présidentielle en appelant à une candidature unique de l’opposition congolaise. Laquelle est « face à son destin », souligne ce journal, qui présente ce « choix judicieux », selon lui, comme un « défi énorme », mais un défi d’autant plus « surmontable » à ses yeux qu’il correspond au « souhait de toute la population ».

Et dans cette perspective, Le Potentiel prend position : « Plusieurs noms sont cités », énonce-t-il, « mais un seul, à notre avis, devra porter les couleurs de l’Opposition. Le peuple congolais, qui a longtemps souffert, n’attend que ça ».

CPI : le fiasco judiciaire

En attendant, les commentaires continuent d’aller bon train après l’acquittement de Jean-Pierre Bemba par la Cour pénale internationale. Et les critiques pleuvent sur la CPI. En France, le journal Le Monde voit dans le procès Bemba le « symbole des échecs de la CPI ». Le quotidien du soir souligne les « faiblesses du dossier soumis à la Cour pénale », dans cette affaire.

L’acquittement de Jean-Pierre Bemba « révèle avec force les échecs de la Cour » énonce Le Monde. L’affaire Bemba fut bâtie sur un postulat politique. C’est au nom de la « stabilité » de la RDC que l’ancien procureur, Luis Moreno Ocampo, avait poursuivi Jean-Pierre Bemba il y a dix ans. Beaucoup de diplomates et d’activistes soufflaient alors à l’oreille de ce procureur.

Gbagbo : la CPI dans l’impasse

Et ce journal fait un parallèle entre l’affaire Bemba et le procès en cours de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. « L’affaire Laurent Gbagbo […] présente des errements similaires », souligne ce journal, qui signale « des vices de procédures » dans cette affaire. « Les preuves présentées aux audiences ne correspondent pas à l’accusation », remarque ce quotidien français.« Depuis cinq ans, les juges alertent le bureau du procureur des impasses sur ce dossier. Rien n’y fait ! », soupire Le Monde.

commentaires
Loading...