Revue de presse Afrique du 11 juillet

A la Une: «le Coq gaulois a chanté»

« “Blazo, blazo, zoblazo, on a gagné…”. C’est le refrain de l’artiste ivoirien Meiway, pointe Wakat Séra, qui circule en boucle sur nombre de réseaux sociaux, postés par des Burkinabè, qui fêtent la qualification de l’équipe française pour la finale de la Coupe du monde 2018. “On a avalé les moules frites”, affirme un Béninois dans un groupe sur Whatsapp. “Le coq a chassé les diables”, renchérit un autre. “Bravo les Bleus, Bravo l’équipe africaine du mondial”, conclut un autre post comme pour dire que cette victoire merveilleuse des Français est aussi celle de l’Afrique. » Et désormais, conclut Wakat Séra, « c’est tout le peuple français et tout le continent africain qui comptent sur les Bleus pour pousser le cocorico final du 15 juillet, lendemain de la commémoration de la… fête nationale française. »

« Allez, enfants de la diversité ! », renchérit le site d’information congolais Cas-Info. « En effet, l’histoire de cette France-là du foot, c’est celle des enfants de la diversité. Comme a bien su, une fois de plus, dans ce Russie 2018, le rappeler le natif de Yaoundé, le franco- camerounais Samuel Umtiti, en envoyant de sa tête, peu après la pause, tout un pays aux anges. À l’instar de Paul Pogba, N’golo Kante, Blaise Matuidi, ce trio magique, aux origines africaines, qui a magistralement remporté la bataille du milieu, ces enfants de la diversité et de l’Afrique auront finalement fait vibrer le cœur du continent Noir dans une compétition qui a vu ses représentants, le Nigeria, le Maroc, l’Egypte, la Tunisie ou encore le Sénégal rentrer prématurément à la maison. »

Les « tirailleurs sénégalais » du ballon rond

« Ils l’ont donc fait, les Bleus, s’esbaudit également L’Observateur Paalga au Burkina. Grâce, bien sûr, à leurs “tirailleurs sénégalais” du ballon rond à l’image de Blaise Matuidi, Paul Pogba, Kylian Mbappé, mais aussi grâce à un grand Hugo Lloris qui a rarement aussi bien porté l’appellation de dernier rempart, ainsi qu’on désigne les gardiens. 20 ans après leur premier trophée mondial décroché au stade de France, les Bleus arrachent de nouveau leur droit de conquérir l’objet de toutes les convoitises. »

Mention spéciale encore une fois à Kylian Mbappé, pointe L’Inter à Abidjan. « Mbappé qui a établi hier soir le record de dribbles réussis par un joueur français sur un match de Coupe du monde. Intenable contre la Belgique, lors de la victoire des Bleus, Kylian Mbappé a réussi 7 dribbles sur 15 tentés face aux Diables Rouges. Aucun joueur français n’a réussi autant de dribbles sur un match de Coupe du monde depuis l’apparition des statistiques, en 1966. »

Les Bleus favoris pour le titre

Alors, « le Coq gaulois a chanté, ironise Le Pays à Ouaga, et un jour nouveau se lève, au pays de Vladimir Poutine, pour la France qui y disputera, pour la troisième fois de son histoire, une finale de Coupe du monde. Et ce, dans l’espoir d’accrocher une deuxième étoile à sa tunique. Au vu de son parcours qui l’a vue se débarrasser successivement de deux ex-champions du monde (l’Argentine en huitième et l’Uruguay en quart), avant de se défaire d’un autre sérieux prétendant au titre, il n’est pas exagéré de dire que la France a fait le plus dur, estime le quotidien ouagalais. […] Et c’est fort logiquement qu’ils se présenteront dans la peau des favoris, le 15 juillet prochain, pour l’ultime acte d’une compétition qui a été plutôt riche en rebondissements. Et l’on ne serait pas surpris de voir le sacre de cette équipe qui se présente, d’ores et déjà, comme une génération dorée. »

Le France affrontera donc en finale la Croatie ou bien l’Angleterre… La rencontre se joue ce soir. Qui va l’emporter ? Qui affrontera la France en finale ? Pour l’ancien entraîneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, George Kouadio, interrogé par Fraternité Matin, pas de doute : « la Croatie, dit-il, a montré de bonnes dispositions. C’est la favorite de cette rencontre. Elle a les meilleurs arguments techniques et tactiques. L’Angleterre, qui revient à la surface plus de 20 ans après, a de jeunes pousses, mais il va lui falloir faire plus d’efforts. Il n’empêche, pronostique George Kouadio, le score sera sans doute très étriqué. »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok