Revue de presse écrite

La visite effectuée mercredi par le chef de l’Etat Macky Sall à Touba, la capitale du mouridisme, est le sujet le plus en vue dans la livraison de jeudi de la presse quotidienne.

« Macky retrouve enfin le chemin de Touba », depuis février et la dernière présidentielle, souligne à sa une Le Témoin quotidien. Il note que selon le chef de l’Etat, « son agenda chargé, notamment ses déplacements à l’étranger, ne lui a pas permis de venir plutôt à Touba. »

Le journal revient sur les échanges entre les deux hommes. Le khalife général des mourides au président Sall : « Pour ta réélection, j’avais tout laissé entre les mains de Serigne Touba. »

Le chef de l’Etat au khalife général des mourides : « Vous m’avez laissé entre les mains de Serigne Touba, j’ai gagné sans bruit, ni contestation ». Un « dialogue » que Tribune également met en exergue, notamment quand le président Sall assure à son interlocuteur sa volonté de « trouver des consensus forts avec les forces vives » du pays.

« C’est le khalife qui a tenu à s’adresser personnellement et de vive voix à la famille de Serigne Touba et aux talibés pour les éclairer sur ses relations avec le chef de l’Etat Macky Sall et sur la présidentielle. Mettant fin à toutes les supputations dans la cité religieuse », relève Vox populi.

« En visite hier dans la ville de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, l’assistance a vu un Macky Sall confiant et souriant, qui a réitéré son engagement aux côtés du khalife général des mourides. Une occasion pour Serigne Mountakha Bassirou Mbacké de montrer toute sa satisfaction par rapport à la réélection du président Sall », rapporte le journal Le Quotidien.

Le Soleil indique que le président de la République, à la tête d’une « forte délégation », a rendu visite au khalife général des mourides « au moment où ce dernier prenait une fatwa interdisant certaines dérives dans la ville sainte. »

Aussi le guide religieux a-t-il présenté « le nouveau code de conduite de la ville sainte » au président de la République « tout en lui demandant de soutenir le projet ».

« Les 6 commandements de Touba », affiche Kritik’, au sujet de ce nouveau code de conduite de la capitale du mouridisme qui ne serait pas sans lien avec le sabar (séance de tam-tam) « organisé la veille du magal de Serigne Abdou Lahat Mbacké par ses propres petites-filles (…) ».

« L’initiative déplorable de Mame Fatou Sidy Mbacké continue d’alimenter la polémique dans la cité religieuse. Et c’est dans ce contexte d’amalgames et de diversion que le khalife, fort de son autorité dans la ville sainte, a brandi la fatwa contre ceux qui sont tentés par Satan », ajoute Kritik’.

Ces interdits concernent l’usage de drogue, des jeux de hasard, de la musique et de la chanson, de la danse et de tout autre spectacle de divertissement illicite en islam, utilisant les instruments musicaux, y compris la lutte, le football, les concerts, détaille le même journal.

Sont aussi visés, les produits de dépigmentation, les cheveux artificiels ainsi que le port de vêtements indécents, mais aussi la magie, la sorcellerie et le charlatanisme.

Le khalife général des mourides « élève la voix, constate Walfquotidien. Ce, pour mettre un terme aux activités folkloriques devenues récurrentes à Touba ».

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok