Saccage du Stade de Mbacké: Du Nouveau sur l’affaire Ibou Diop

Ibrahima Diop n’a pas nié les faits qui lui sont reprochés dans l’affaire dite du saccage du stade du stade olympique, Nelson Mandela de Mbacké . Devant le juge ce jeudi matin, le proche du maire a reconnu sa responsabilité. Cependant, il a présenté ses excuses au cours de l’audience au Tribunal de grande instance (TGI) de Diourbel.
Un vrai volte face ! Ibrahima Diop qui se bombait le torse pour avoir saccagé le stade olympique de Mbacké a fini par se fondre en excuses. « J’ai manifesté ma solidarité à cet effort de traduire en acte la volonté du Khalife général des mourides« , a-t-il dit avant de s’excuser devant le juge, rapporte Rfm. Et d’emboucher la même trompette. « Jamais je ne le referai, si jamais ça devait se reproduire« , se désole-t-il.

Procureur
Très amer dans son réquisitoire, le Procureur a démontré au prévenu que le Khalife génégal de Touba n’aurait nul besoin du soutien de Ibrahima Diop pour faire déplacer le stade Olympique de Mbacké ou faire appliquer sa volonté.

Odcav
Modou Ndiaye, Secrétaire général de l’Odcav de Mbacké a informé le Tribunal qu’ils ont cessé toute poursuite contre le mis en cause. Cela, dit-il, à la faveur d’une intermédiation entreprise par une autorité religieuse très proche du Khalife général des mourides. A noter que Ibrahima Diop a comparu sans avocat. Le délibéré sera connu le 28 septembre prochain.

Saccage
Le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou avait visité l’emplacement du stade olympique de Mbacké le 15 septembre 2019. Descente au cours de laquelle, le religieux a évoqué la délocalisation de l’infrastructure. Quelques heures après, Ibrahima Diop s’est rendu sur les lieux afin de saccager le mur, les barrières de protection, les poteaux…avant de lancer via WatsApp, un vocal dans lequel il dit assumé l’acte qu’il venait de poser.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.