Sénégal: Bientôt pas d’eau, ni de l’électricité

Le secrétaire général du syndicat national des travailleurs de la Senelec affiliée à la CNTS, Matar Sarr, a déclaré ce jeudi que le Sénégal va probablement connaitre des risques de délestages entre juillet et octobre.

D’après Matar Sarr, invité ce matin sur Sud Fm, cela est dû, en premier lieu, par « l’absence d’autonomie financière qui règne au niveau de la Senelec à cause de la dette des 235 milliards F CFA indus par l’Etat du Sénégal ».

« Nous allons probablement vers des délestages à défaut de l’absence de ressources financières que souffre la Senelec, qui peine à recouvrer sa liberté financière pour réaliser ses projets déjà conçus », a fait savoir le secrétaire général du syndicat national des travailleurs.

Selon lui, « cela est du en grande partie par l’ardoise financière (235 milliards francs Cfa, ndlr) que l’Etat du Sénégal doit à la Senelec ».

En second lieu, cette éventuelle coupure de l’électricité dans les prochains jours, sera engendrée par la pénurie d’eau sans précédant que le Sénégalais ont en train de subir.

« Le Sénégal a une centrale d’approvisionnement d’eau, celle de Sindou, qui peine à fonctionner à défaut de fourniture d’eaux due par la SDE », croit savoir M. Matar Sarr.

Ce dernier, finit par rappeler la position du syndicat national des travailleurs de la Senelec face à cette situation. Ledit syndicat en appelle à la responsabilité des autorités publiques pour pouvoir régler la dette que l’Etat du Sénégal doit à la Senelec.

« Cette dette indue constitue une source de dysfonctionnement de toits les efforts qui sont en train d’être faits par la Senelec », estime M. Sarr.

Concernant la panne de la centrale de Sindou, le secrétaire général du syndicat national des travailleurs de la Senelec, déclare que : »la SDE a des problèmes structurels de fourniture d’eau. Ce qui fait qu’aujourd’hui notre centrale électrique ne parvient pas à mettre des mégas dans le réseau ».

Ce dernier en concluant insiste sur le fait que « le Sénégal court réellement vers des difficultés relatives à la fourniture d’eau et de l’électricité ».

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok