Serigne Modou Mbacké: « Nous préférons un Président Salafiste à un Président qui soutient les h0mos*xuels »

« Qu’on arrête d’attaquer Sonko sur des futilités. Surtout que ceux qui l’attaquent sont des « terroristes financiers », mus par leur volonté de défendre et perpétuer un système qui est là depuis 1960 et qui empêche le Sénégal d’avancer.C’est la conviction de Serigne Modou Mbacké, président du Mouvement « Soppi Doxaline/La relève », qui affirme que tant que des gens comme Niasse, et Tanor… seront là, le pays n’avancera pas.

S’il y a quelqu’un qui est remonté par les attaques dont est victime le leader du Pastef, c’est bien Serigne Moustapha Mbacké, plus connu sous le nom de Serigne Modou Mbacké. « Il faut qu’on arrête ces attaques et ce harcèlement. Vous avez vu ce qui s’est passé avec l’histoire des gendarmes qui sont allés chez sa mère. Qu’on ne nous fatigue pas avec ces histoires de salafiste ou de terroriste. Nous savons tous que Sonko n’est pas salafiste, mais nous préférons un Président salafiste à un Président qui soutient les homosexuels », martèle-t-il.

Et d’ajouter : « les politiciens et autres qui s’attaquent à Sonko, sont tous des terroristes financiers ».

Poursuivant, le président du mouvement « Soppi Doxaline/ La relève » voit en ces détracteurs de Sonko, des défenseurs d’un système bien rôdé, qui prend le pays en otage, l’empêchant de progresser et qui a surtout peur de la nouveauté.

« Sonko est arrivé avec quelque chose de nouveau, avec une nouvelle façon de faire. Et les gens aiment sa façon de faire », explique-t-il, avant de poursuivre: « beaucoup l’attaquent parce qu’en réalité, Sonko incarne l’antisystème. Ce système qui est là depuis belle lurette. Et tant que ce système sera là, Macky peut faire 100 ans, il ne fera pas avancer le pays. Regardez les gens qui l’entourent. Ce sont les mêmes personnes qui sont là depuis 1960 et le pays n’avance pas. Tant que des gens comme Moustapha Niasse, Tanor Dieng, Robert Sagna et autres resteront au pouvoir, le pays n’avancera pas », assène-t-il.

En effet, pour le patron de « Soppi Doxaline/La relève », le pays va mal. « Rien ne va dans le pays où les gens sont fatigués, surtout en milieu rural. Et je sais de quoi je parle, parce que je suis du monde rural ».

Défenseur de Sonko, Serigne Modou Mbacké n’est pas pourtant militant de son parti et n’a aucun rapport direct avec lui. « Je ne fais pas partie de Pastef. Personnellement, je ne connais pas Sonko. C’est juste que devant ces attaques gratuites, je ne peux pas ne pas en parler », précise-t-il.

Toutefois, Serigne Modou Mbacké qui assume sa place dans l’opposition, n’écarte pas une collaboration avec Pastef. « Nous sommes dans l’opposition. D’ailleurs, la semaine dernière, nous avons organisé une marche à Paris. Pour le moment, nous n’avons pas pris de décision par rapport à la présidentielle. Mais si ça continue comme ça, on ira avec Sonko », fait-il remarquer.

Kewoulo.info

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok