Situation du pays : Sonko révèle un gap budgétaire de 100 milliards FCFA

Selon le président de Pastef, Ousmane Sonko, ce dialogue en réalité cache des objectifs inavoués. Le premier objectif, est une manoeuvre pour se décharger de la situation catastrophique du pays. Il cacherait la réalité des Finances publiques avec un gap budgétaire de plus 100 milliards FCFA. Et qui s’il n’est résorbé sera porté à 345 milliards FCFA d’ici la fin de l’année, la situation du pays est dramatique. Les sénégalais doivent s’attendre à souffrir pour les cinq prochaines années.

Parce que, soutient-il : « les choix à la base ont été mauvais et Macky Sall a atteint ses limites. C’est pourquoi, il veut se défausser sur un prétendu dialogue et demander à d’autres acteurs d’endosser et d’assumer à sa place. Il est clair à ce jour, que l’Etat n’a pas les ressources d’organiser les élections locales en décembre 2019 ». 

« C’est cela qu’ils veulent cacher. Beaucoup de ses projets à coup de milliards crevant le plafond de l’endettement et frappé du gigantisme maladif de l’homme et surtout inutile sont à l’arrêt » relève Sonko. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.