Sodav : Les artistes en colère promettent de faire face

Très en colère, les artistes sénégalais dénoncent les lenteurs dans le reversement des droits d’auteur. Sur iRadio, l’artiste Mame Goor Diazaka fulmine : «Le Bureau sénégalais des droits d’auteur (Bsda) nous payait deux à trois fois dans l’année. Mais depuis que la Sénégalaise des droits d’auteur et du droit voisin (Sodav) est là depuis 5 ans, elle n’arrive même pas à nous payer deux à trois fois. Elle nous paye une fois l’année. Sur les 5 ans, elle nous a payés quatre fois».

Il poursuit : «Ils critiquaient, de gauche à droite, le Bsda. Mais le Bsda est mieux que la Sodav !»

C’est la raison pour laquelle les artistes comptent faire face à la presse, mardi prochaine, pour dénoncer cette situation qui prévaut dans cette société. Mame Goor Diazaka : «On va organiser notre conférence de presse ce mardi. Après, on a d’autres plans d’action à dérouler. Nous comptons célébrer autrement la Fête de la musique prévue le 21 juin. Une marche aura lieu ce jour-là. Parce qu’il y a des artistes qui sont fatigués et d’autres sont malades. Alors que les gens qui travaillent à la Sodav perçoivent chaque mois leur salaire et les artistes n’arrivent pas à percevoir leur argent.»

commentaires
Loading...