Sonko tire sur Aly Ngouille Ndiaye : « Macky lui a dit : Si on perd tu va me devancer en prison »

Ousmane Sonko était à Linguère ce jeudi. Une occasion qu’il a saisie pour s’en prendre au ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille, dont c’est le fief. Le leader de Pastef pense que sa venue a donné des sueurs froides à ce dernier.
« Nous sommes passés par plusieurs endroits, c’est uniquement à Linguère qu’on a été suivis par des forces de l’ordre, signale Sonko. On a été dans des zones où le risque est plus grand, on n’a pas vu de forces de l’ordre. C’est uniquement à Linguère qu’on les a vues depuis l’entrée de la ville. »
Le leader de Pastef a tenu à préciser qu’il ne vise pas les policiers, puisqu’ils sont des fonctionnaires qui reçoivent des instructions, il regrette plutôt leur utilisation à des fins politiciennes.
Si l’on en croit Sonko, Aly Ngouille Ndiaye est le visage de la mauvaise gestion du Président Macky. Il a bradé les ressources naturelles, dit-il, quand il a été au ministère de l’Energie, en se liguant avec des gens comme Franck Timis. « Partout où il est passé, martèle l’ancien inspecteur des impôts, il s’est illustré par la mauvaise gestion. Macky Sall sait ce qu’il fait. Celui qui a le plus intérêt à frauder les élections, c’est celui qui a le plus à se reprocher. Macky lui a confié les élections en lui disant : si on perd tu va me devancer en prison. »À la population de Linguère, Sonko a dit qu’elle a un défi majeur, celui de montrer qu’Aly Ngouille Ndiaye ne représente pas les valeurs de Linguère, puisque c’est à lui que les salles besognes sont confiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.