Sponsoring : le PSG fait sauter la banque !

Le Paris SG réalise cette saison un parcours séduisant en Ligue 1, en Coupe de France et en Ligue des Champions, mais aussi, en coulisses, où le club de la capitale réussit à enchaîner les contrats de sponsoring lucratifs.
Nasser Al-Khelaïfi peut avoir le sourire. Le président du Paris SG voit son équipe briller sous les ordres de Thomas Tuchel. Leader incontesté du classement de Ligue 1, qualifié pour les demi-finales de Coupe de France et en ballottage favorable pour une qualification en quart de finale de Ligue des Champions (victoire 0-2 à Old Trafford contre Manchester United en 8e de finale aller), le club de la capitale affiche une santé de fer ces dernières semaines.

Et il n’y a pas que sur le plan sportif que les pensionnaires du Parc des Princes se portent bien. Si l’on se penche sur l’aspect économique, là-aussi, le temps est au beau fixe pour les champions de France en titre. Alors que le spectre du fair-play financier plane sur le PSG depuis plusieurs années, les Rouge-et-Bleu sont parvenus cette année à signer de nouveaux contrats de sponsoring particulièrement lucratifs qui promettent d’augmenter encore leurs recettes.

Le nouveau sponsor maillot rapporte plus de 60 M€ par an !
Dernier exemple en date avec l’annonce, la semaine passée, du nouveau sponsor maillot ALL du groupe Accor. Le Parisien dévoile dans son édition du jour que ce partenariat rapportera aux Franciliens un chèque de plus de 60 M€ par an jusqu’en juin 2022 ! Un sacré pactole auquel il faut ajouter les sept nouveaux contrats signés récemment (Unibet, Renault, Socios.com, Lovebet, Hubside, MSC Croisières) et les six baux dernièrement prolongés (Ooredoo, Orange, Mumm, American Express, Hugo Boss et Coca-Cola). « Les revenus sponsoring ont été multipliés par dix sur la période et nous poursuivons notre ascension. Contrat maillot mis à part, nous avons signé pour plus de 50 M€ de partenariats depuis le début de saison. C’est un record », témoigne le directeur du sponsoring du club Marc Armstrong.

Sans doute de quoi compenser les décotes des contrats opérés par l’UEFA lors de ses derniers contrôles financiers. Et ce n’est pas tout ! Le Parisien ajoute en effet que le PSG espère encore gonfler ses chiffres exceptionnels en obtenant un nouveau contrat équipementier. Actuellement, Nike lui verse 25 M€ par an, et ce, jusqu’en juin 2022. Mais le bail signé entre Puma et Manchester City ce jeudi (75 M€) promet une belle revalorisation… Le sourire de Nasser Al-Khelaïfi n’est pas près de s’effacer !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.