Suicide ou assassinat : mystère autour de la mort du douanier Cheikhou Sakho

Cheikhou Sakho, le chef du bureau des Douanes de l’Aéroport international Blaise Diagne, retrouvé mort dans sa voiture à Keur Massar, se serait suicidé. Selon Libération, Sakho se serait tiré une balle dans la tête.

L’Observateur, lui, donne une autre version. Pour le journal du Groupe futurs médias, Ndèye Seck, ex-épouse de Cheikhou Sakho, serait la commanditaire de l’assassinat. Elle aurait acheté l’arme du crime et demandé à son jardinier, un certain Faye, de commettre celui-ci.

Faye aurait avoué son acte devant les gendarmes qui l’ont interpellé. Il aurait embarqué dans la voiture de la victime qui l’a pris en auto-stop, avant de commettre son forfait.

Après avoir tué le douanier, Faye aurait déposé l’arme à côté du défunt pour faire croire à un suicide, raconte L’Observateur.

Cette version est défendu par un des frères de la victime. Pour lui, le coupable n’est personne d’autre que l’ex-épouse, qui ne cessait de le menacer de mort depuis qu’il a pris une deuxième femme.
senegaldirect avec leral

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok