Suppression du Poste de PM : Ce que cache la réforme

L’Enseignant-chercheur, Mounirou Sy a livré un regard lucide sur l’éventuelle suppression du Poste de Premier Ministre. Selon ce professeur de droit constitutionnel, la Primature n’est pas certes indispensable mais sa suppression entraine de facto la dissolution du gouvernement.


Tout ce qui a été conçu à partir des lois doit obéir aux lois en cas de dissolution. Et le Poste de Premier Ministre semble s’inscrire sur cette dynamique. En effet le professeur de droit constitutionnel, Mounirou Sy a fait une analyse succincte sur la  suppression de ce Poste de  agité par le Chef de l’Etat Macky Sall. « Je ne doute aucunement de l’importance d’un Premier Ministre dans un Etat comme le Sénégal, encore moins de son rôle éminemment important dans la coordination du travail gouvernemental. Toutefois, il faut rappeler que son existence, l’étendue de ses pouvoirs  et son maintien sont du ressort exclusif du Président de la République qui le nomme, définit ses attributions et met fin à ses fonctions le cas échéant. Ces prérogatives présidentielles sont d’essence et d’origine constitutionnelles », estime Mounirou Sy. Ainsi, pour ce professeur de droit constitutionnel, la Primature n’est pas certes indispensable mais sa suppression entraine de facto la dissolution du Gouvernement.

commentaires
Loading...