Suppression du poste de PM : « Macky Sall rend un grand service au futur Président », dixit Massogui Sylla

Au Sénégal, la suppression du poste de premier ministre n’est pas une décision inédite. Il y’a eu deux fois dans le passé une suppression du poste du premier ministre, en 1963 et 1983 .

En réalité, avec cette réforme, le Sénégal quitte un régime semi-présidentiel (ou semi-parlementaire) caractérisé par la responsabilité du gouvernement devant le parlement pour entrer dans un régime présidentiel d’où le président de la République est le maître direct de sa politique devant le parlement (Assemblée nationale) et l’absence du droit de dissolution.

Le régime présidentiel est caractérisé par une séparation stricte des pouvoirs entre L’exécutif et le législatif, aucun des deux ne pouvant soumettre l’autre. Dans sa vision d’accélérer les choses et de rationaliser les dépenses de l’état pour répondre aux attentes citoyennes, supprimer le niveau intermédiaire du Pm, qui reste administrativement celui du relais et l’instruction.

Le président Macky Sall aurait rendu un grand service au futur président de la République en redonnant la fonction du président de la République toute grandeur et sa valeur. Je félicite le président sur cette décision majeure.

Tout compte fait, quelque soit le régime adopté, le président Macky fera tout pour installer durablement le Sénégal dans une démocratie participative, dans laquelle les décisions qui engageront la nation fassent l’objet de larges concertations et explications d’où l’appel au dialogue national.

Massogui Sylla
Ministère des finances et du budget.
Responsable de politique de l’APR

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok