Suppression du poste de Premier ministre : Le projet de loi à l’Assemblée depuis vendredi, Mouhammad Boune Abdallah Dione quitte «Le Petit Palais»

Nous le révélions dans nos dernières éditions : après son examen et son adoption par le Conseil des ministres, mercredi dernier, c’est en procédure d’urgence, pour ne pas dire en mode «fast track», que le projet de loi portant réforme de la Constitution et suppression du poste de Premier ministre, va être soumis à l’Assemblée nationale.

C’est chose faite depuis vendredi dernier.

Ensuite, cette semaine et la suivante, le projet de loi passera en Commission des Lois et en Plénière pour être soumis au vote des députés.

Parallèlement, Le Soleil a appris de sources autorisées que le Premier ministre, Mouhammad Boune Abdallah Dione, toujours dans le même état d’esprit du «fast track», a pris les devants pour… déménager. L’homme va demeurer, une fois la réforme consacrée avec la disparition du poste de Premier ministre, le plus proche collaborateur du Président de la République, comme ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République.

Aussi, avec le réflexe républicain de quelqu’un de très détaché des lambris du pouvoir qui le caractérise, à l’image de son chef, il a, en accord, avec ce dernier qu’il sert depuis quinze années «avec une loyauté inoxydable» dixit le Président Moustapha Niasse, décidé de quitter «Le Petit Palais», résidence des Premiers ministres depuis Abdou Diouf.

Les mêmes interlocuteurs précisent que Mouhammad Boune Abdallah va se déplacer de quelques centaines de mètres pour aller loger à l’avenue des Jambaars, dans une villa désaffectée appartenant à l’État qu’on va réhabiliter en urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.