Tchad: subvention française de cinq millions d’euros pour l’émancipation des femmes

La France, via l’Agence française de développement (AFD), a alloué mardi une subvention de cinq millions d’euros pour l’émancipation des femmes, deux mois après l’engagement pris par le président français Emmanuel Macron lors de sa visite à N’Djamena.

Le projet, appelé « Pasfass » pour « Projet d’autonomisation sociale des femmes tchadiennes par l’accès aux services de santé et la prise en compte des violences basées sur le genre », doit s’étendre sur trois ans dans les deux provinces du Logone Oriental et du Mandoul, selon un communiqué de l’AFD.

Financé sur trois ans, le projet sera mis en oeuvre par un consortium regroupant deux ONG française et tchadienne et un groupe de recherche.

Il vise à toucher 548.000 Tchadiennes qui « bénéficieront d’un accès amélioré à des soins de qualité », selon le communiqué de l’AFD.

Idriss Deby et Emmanuel Macron à N’Djamena le 23 décembre 2018.

Macron s’engage à soutenir l’émancipation des femmes au Tchad
Lors de sa visite au Tchad en décembre, le président français avait annoncé avoir débloqué des fonds pour son allié tchadien, notamment un prêt de 40 millions d’euros pour payer les salaires et les retraites des fonctionnaires.

« L’avenir africain se construira par l’autonomisation des femmes », avait aussi déclaré M. Macron.

Au Tchad, 78% des femmes sont illettrées (contre 50% des hommes) et 70% mariées avant 18 ans, souvent par le biais de mariages forcés, pourtant interdits.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok