Tension à Conakry, paralysée par les manifestations anti-3e mandat

En Guinée, les manifestations de lundi contre un 3e mandat pour le président Alpha Condé ont paralysé Conakry, la capitale. Les banques, les stations-services et des boutiques sont restées fermées toute la journée. Dans plusieurs quartiers des jeunes et les forces de l’ordre se sont affrontés. Selon l’AFP, au moins 4 jeunes manifestants ont été tués. Le gouvernement a pour sa part fait état d’un gendarme tué par balle dans la ville de Mamou, à l’est de Conakry, et d’un habitant tué dans la capitale dans des circonstances qui “restent à élucider ». L’ONU et l’ONG Amnesty International ont dit redouter une escalade.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.