Tentative de liquidation de la SAR : Farba Ngom confirme les informations de Xibaaru

Du tonitruant Farba Ngom, on peut sans doute garder l’image d’un homme devenu une grande personnalité publique, une autorité parce qu’il récolte les fruits de sa proximité avec le Président de la République, M. Macky Sall. Député, Farba Ngom est craint par des ministres de la République (on dit que certains craignent d’entre eux vont jusqu’à craindre que sa foudre ne s’abatte sur eux), tandis que des chefs d’entreprise sont obligés aujourd’hui de lui faire la cour pour obtenir des passe-droits.

Invité de l’émission Face2Face de la TFM qu’anime Aïssatou Diop Fall, Farba Ngom qui s’en prenait à l’ancien ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall qui a rejoint le camp de l’opposition et qu’il accuse de corrompu, indique : « Nous nous sommes rendus tous les deux quelque part, et ensemble, nous avons touché une commission ». Suffisant pour que Farba Ngom lance à l’endroit de Thierno Alassane Sall qu’il n’a de leçon d’éthique à donner.

Farba Ngom bavard, se garde toutefois de préciser le montant de la commission touchée par lui et l’ancien ministre de l’Energie, auprès de qui ou de quelle structure, ils s’étaient rendus, et c’était en échange de quoi. « Le griot » autoproclamé du Chef de l’Etat reconnait au moins qu’en compagnie de quelqu’un qui était ministre de la République au moment des faits, ils ont perçu ensemble, une commission dans une affaire. La Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) devenue moribonde depuis la condamnation de Karim Wade, a là, une excellente occasion de se remettre. Ça pue l’enrichissement illicite !

Nous n’allons tout de même pas faire l’insulte à Farba Ngom de n’être au courant de certains dossiers de la nation, s’il n’y est pas au cœur. Au cours de la même émission de la TFM, Farba Ngom a, en tout cas confirmé Xibaaru qui rapportait le rôle qui apparait « sombre » de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye qui voulait tout faire pour la fermeture de la Société africaine de raffinage (SAR). Xibaaru déclarait que le décret signalant l’acte de mort de la SAR avait été même mis dans le circuit et n’attendait que la signature du Chef de l’Etat, Macky Sall. Alors que, Abdoul Mbaye faisait des pieds et des mains pour que le décret soit signé par le Chef de l’Etat, ce dernier s’y opposera à la dernière minute.

Ainsi, avait été mise fin, les péripéties d’une funeste entreprise de cessation de toute activité de raffinage à la SAR au profit de sociétés offshores installées dans des paradis fiscaux. Farba Ngom révèle le sort qui était réservé à la SAR, si cette tentative de liquidation avait abouti. C’est-dire qu’elle allait être transformée en dépôts qu’Abdoul Mbaye comptait « confier à Cheikh Mbacké Sèye de Diprom ».

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok