Magal

Tentative d’escalade des grilles du palais: les 3 étudiants de l’Apr ont passé leur deuxième nuit en garde-à-vue

Avant-hier, des étudiants et élèves de l’Alliance pour la République (Apr) étaient les invités d’honneur du président de la République Macky Sall. Au menu, un « ndogou » royal ! A l’addition, 50 assiettes pour l’ensemble des 50 délégués du Mouvement des élèves et étudiants « républicains » (Meer) et de la Convergence des Jeunesses « Républicaines » (Cojer).

Informés de cette audience, certains de leurs camarades recalés de la liste ont vite débarqué au Palais. Malheureusement, ils ont été bloqués devant les grilles du palais par les gendarmes et policiers.  Dans un premier temps, les jeunes Apéristes se sont affrontés entre eux.

Sommés de quitter les lieux, ils ont opposé une farouche résistance aux forces de l’ordre. Dans une rage folle, ils ont déversé leur colère dans la rue, semant la pagaille et le désordre aux alentours du palais de la République. Pour montrer qu’ils ne sont pas n’importe qui, certains parmi eux ont même tenté d’escalader les grilles du palais, dans l’espoir de s’inviter de force à l’audience.

« L’un s’est même agrippé aux grilles qu’il a escaladées pour tenter de sauter à l’intérieur du Palais. C’était inadmissible, si c’était un autre manifestant, de l’opposition par exemple, les gendarmes ou policiers allaient légitiment tirer sur lui », déplore un membre du Meer, histoire de condamner l’indiscipline caractérisé de certains de ses camarades.

« J’ai vraiment honte alors que le président de la République a reçu les délégués de toutes les universités du Sénégal sans problèmes, ni heurts. Donc pourquoi nous, on devrait se donner en spectacle ? », s’interroge ce membre du Meer. La réponse n’est autre que de l’incivisme et de l’indiscipline parrainés par l’Etat jusque devant les grilles du palais de la République.

D’ailleurs, preuve de la gravité des faits, trois étudiants de l’Apr ont été arrêtés au moment des faits Déférés hier, ils ont fait l’objet d’un retour au parquet. Ils ont passé leur deuxième nuit à la brigade de gendarmerie de Thiong.

Le Témoin 

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok