Thaïlande: L’ex première ministre a été condamnée à dix ans de prison

Yingluck Shinawatra, l’ex-Première ministre thaïlandaise en fuite, a été condamnée la semaine dernière à cinq ans de prison ferme par contumace.

Selon les déclarations des témoins, la cour a déclaré l’accusée, Yingluck Shinawatra coupable. Jusque-là en fuite, l’ex- première ministre thaïlandaise a été condamnée dans ce procès alors qu’elle était en fuite depuis le mois d’Août dernier.

Accusation de négligence

Yingluck était accusée de négligence en ce qui concerne la politique d’achat du riz de son gouvernement.  En effet, des planteurs de riz très proches de son gouvernement avaient bénéficié de prix à leur avantage. Pour ce chef d’accusation, elle encourait dix ans de prison.

Le verdict a été assez léger pour Yingluck. Ses deux co-accusés n’ont pas eu autant de chance. En effet, Boonsong Teriyapirom, son ancien ministre du Commerce a été condamné à quarante-deux ans de prison vendredi dans une affaire liée. Pour les juges, l’ex première ministre aurait

dû mettre en place des régulations efficaces permettant de prévenir les pertes. Elle n’a pas pris de telles précautions, entraînant d’énormes pertes pour les agriculteurs, le budget de l’Etat, le ministère des Finances, le pays et le peuple

 

Impossibilité d’un retour en politique

Cette condamnation émanant de la Cour suprême marque l’impossibilité d’un retour à la politique pour Yingluck Shinawatra. En tout cas du moins tout le temps où les militaires seront au pouvoir. Selon la déclaration d’un dirigeant de son parti politique, elle se serait réfugiée à Dubaï où son frère possède un logement. Yingluck avait précédemment maintenu qu’elle ne fuirait pas la justice. Mais en même temps, elle a dénoncé un procès à connotation de nettoyage politique.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok