Thiaroye : Réglement de comptes mortel entre membres d’un gang

Ils l’avaient promis, ils l’ont fait. Moins de vingt-quatre heures après le sanglant règlement de comptes entre membres d’un gang, soldé par la mort d’un ressortissant guinéen, les policiers de Thiaroye, sous la houlette du commissaire Khardiatou Sall, ont alpagué pris S. Séne, alors qu’il tentait de rejoindre la Gambie. Désormais, ils sont quatre à être placés en garde à vue à la police de Thiaroye. Un seul manque encore à l’appel : Lat Mb, celui qui est accusé d’avoir porté le coup mortel au défunt.

Film de l’arrestation : Il était deux heures dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 mars 2019, lorsque les éléments de la brigade de recherches de la police de Thiaroye, en civils, débarquent à Nguekhokh. Ils sont loin, très loin même de leur base, mais ils sont sûrs d’un fait : l’homme qu’ils traquent est bien là, dans la gare routière locale et qu’il tente de prendre un véhicule pour rallier la Gambie. En effet, dans sa fuite, après avoir pris une part active dans la mort d’un membre du gang auquel il appartient, S. Séne, l’individu recherché par les policiers, a été obligé de faire un arrêt à Nguekhokh. N’ayant plus d’argent, habillé d’un boubou à capuchon lui recouvrant la tête, il passe presque inaperçu dans cette gare qui, à cette heure de la nuit, est moins animée. Le bonhomme a fait un arrêt forcé et attend que de l’argent lui soit envoyé pour acheter un billet et prendre place à bord d’un véhicule en partance pour la Gambie. Hélas, il ignore que des policiers, informés de sa présence à Nguekhokh et de son intention de rejoindre la Gambie, sont venus de Thiaroye pour le cueillir. Malgré le capuchon qui lui couvre la tête, les policiers de Thiaroye réussissent à l’identifier. Et lorsqu’ils lui sautent dessus pour lui passer les menottes, S. Séne semble tomber des nues. Il s’attendait à tout, sauf à être arrêté dans cette ville où personne ne le connaît. Un gros coup à l’actif des policiers de Thiaroye qui l’embarquent à bord de leur véhicule, menottes aux poignets. Cap alors sur Thiaroye où le fugitif va retrouver dans la chambre de sûreté du commissariat de police, trois autres membres du gang, dont un adolescent.

Profil d’un jeune délinquant devenu membre d’un gang

C’est au contact des durs à cuire que le jeune S. Séne s’est endurci. C’est du moins ce qui est ressorti des témoignages recueillis dans son entourage. Ses parents divorcés, S. Sène a été confié à son grand-père paternel, dont il porte également le nom. Hélas, de mauvaises fréquentations ont fait que le garçon a très vite échappé à tout contrôle. La rue devenue sa seconde maison, il a fini par intégrer une bande de jeunes délinquants qui, coups après coups, ont réussi à se faire un nom et à marquer leur territoire, les abords du marché de Thiaroye. Spécialisés dans le vol, ils ont toujours partagé leur butin sans heurts. Jusqu’à cette nuit du mercredi 20 au jeudi 21 mars 2019 où tout va basculer, lorsqu’une dispute a éclaté entre les membres de la bande. Une vive dispute autour du prix du sac de patates qu’ils venaient de dérober. Une dispute qui a viré au drame, lorsque l’un d’eux, Lat Mb, a froidement poignardé un membre de la bande, ressortissant guinéen. C’est en tentant de dissimuler le cadavre de leur camarade, que S. Séne et les autres membres de la bande ont été vus, puis pris en chasse par la foule. Arrêté par des passants, S. Sène sera ensuite libéré par ses complices qui sont revenus, armés de couteaux et de machettes, pour charger violemment la foule. Depuis, il était entré en cavale. Une cavale qui l’a mené à Nguekhokh où il a été finalement rejoint puis arrêté par les éléments de la brigade de recherches de la police de Thiaroye.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok