image

Thiaroye une bagarre vire au drame : Un ivrogne sauvagement p0ignardé par son ami ivre

Deux compagnons de très longue date ont engagé nuitamment, dimanche dernier, une violente bagarre au couteau dans la rue à hauteur de Thiaroye Diouma-Ji. Après une virée bien arrosée dans un bar, ils se sont retrouvés tous ivres morts et ont commencé à s’invectiver, avant de décider de solder leurs comptes à bras raccourcis. L’un a été sauvagement poignardé dans le dos par son vis-à-vis qui a été interpellé puis conduit manu militari au commissariat de police de Thiaroye. De retour d’une virée arrosée… C’est après une virée nocturne bien arrosée dans un bar du quartier, soulignent nos informateurs, que les deux amis ont pris la direction de leurs domiciles respectifs. Ivres à l’excès, ils clopinent dans la rue, titubent et se lancent des propos injurieux. D’aprés nos confrères de Les Echos, ils vocifèrent, baragouinent et se prennent souvent fortement au collet. Leurs éclats de voix de crapaud perturbent la quiétude de la localité et troublent le sommeil du voisinage. Qui se hâte au dehors et vérifie. D’autant que les deux compagnons alcooliques intensifient par moments leur boucan dans le quartier et se font aussi des menaces de mort. Le voisinage dans l’expectative… Alertés par le vacarme, des jeunes noctambules du quartier accourent et assistent à la scène. Ils se gardent toutefois d’intervenir et observent les deux compagnons ivrognes. Qui continuent à se tancer, se toisent et se lancent sans cesse des défis. Mais, arrivés à hauteur de Thiaroye Diouma Ji, ils s’arrêtent devant le domicile de l’un d’eux, s’empoignent à nouveau et se tiraillent avec violence. Soudain, ils se jettent dessus, se donnent de terribles coups de poing, tout en échangeant des propos désobligeants dans le feu de l’action. Des passants tombent sur la bagarre, s’interposent et parviennent à séparer les deux antagonistes. Le poignard dans le dos… Ainsi, l’un des alcooliques profite de la mêlée, trompe la vigilance des intervenants, surprend par-derrière son antagoniste et lui administre un violent coup de couteau dans le dos. Le sang gicle dans le dos du blessé. Qui hurle de toutes ses forces, se retourne et tente de plaquer la main sur la partie atteinte, histoire de freiner la forte hémorragie. Il crie à tue-tête avoir été poignardé dans le dos et alerte les intervenants sur la blessure que lui a causée son antagoniste. Lequel agite à nouveau l’arme blanche, fonce droit sur son compagnon ivrogne et tente de l’achever avec d’autres coups. Mais, il sera vite neutralisé, désarmé et écarté en catastrophe de son protagoniste. La pire évité mais pas le mandat de dépôt… Saignant abondamment, le blessé est vite embarqué dans un véhicule particulier et conduit illico-presto au centre hospitalier de Grand Yoff ex-Cto par les intervenants. Qui redoutaient le pire. La victime est cependant sortie indemne de l’agression au couteau. Tandis que l’auteur du coup de couteau est appréhendé puis acheminé au commissariat de police de Thiaroye. Face aux enquêteurs, le mis en cause peine à expliquer le motif de leur bagarre. «C’est sous l’effet de l’alcool que nous en sommes venus aux mains», lance-t-il aux policiers. Il a été déféré au parquet, puis placé sous mandat de dépôt pour coups et blessures volontaires avec usage d’arme blanche (couteau).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.