.

.

.

.

.

TOUBA – Le retour des agresseurs !

Malgré l’inauguration la veille du Grand Magal d’une brigade de gendarmerie à Ndamatou, Touba connait encore des cas d’agressions et le phénomène gagne en intensité. Autant dire que les malfrats ont même, semble-t-il, décidé de mettre le pied sur l’accélérateur.

En moins d’un mois, plusieurs boutiques et personnes ont été attaquées. En effet, l’on se rappelle déjà cette attaque à main armée subie par une station d’essence installée sur l’autoroute qui traverse l’héliport de Touba. Près d’un million de francs a été emporté. Les pompistes parlent de bandits à bord de mototaxis Jakkarta. L’enquête n’a encore rien donné. Tout comme celle déclenchée suite à l’attaque exercée sur Talla Gadiaga. Père de famille, Talla habitant le quartier Khayra 2, a été brutalisé, introduit dans un sac et laissé pour mort. Il doit sa vie sauve à des passants qui ont eu l’intelligence de l’acheminer à l’hôpital Dianatoul Mahwa. Il se retrouvera avec la jambe cassée. Son véhicule de marque 405 et de couleur blanche a été emportée par les voleurs. Il servait nuitamment du pain à ses clients.

Cette semaine ci, un berger du nom de Talla Fall, vivant à Samla, a subi la même mésaventure. Les malfrats étaient venus lui subtiliser ses chèvres. À Tindody, une maison a reçu la visite des agresseurs. Ces derniers vont repartir avec une dizaine de moutons.

Mis à part ces attaques à main armée, il y a aussi l’usage de la drogue et plus précisément du chanvre indien qui a atteint des proportions démesurées. En collaboration avec la Dahira Safinatoul Amann, une énième personne a été interpellée hier alors qu’elle était en possession du produit prohibé. Selon Modou Diop Diaobé, coordinateur général des activités de la structure, » P.D est présentement entre les mains de la justice pour avoir tenté de vendre son sachet. »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok