Toute la Vérité sur les 6 « Thiantacounes » proches de Sokhna Aïda Diallo arrêtés… BAGARRE AVEC UN DISCIPLE DE SERIGNE SALIOU THIOUNE DEVANT LA RÉSIDENCE DU DÉFUNT GUIDE Cheikh Béthio

On sentait déjà la tension, vite démentie, au lendemain du rappel à Dieu de Cheikh Béthio Thioune. Mais entre Serigne Saliou Thioune, intronisé khalife des « Thiantacounes » après le rappel à Dieu de son père, à Paris, et Sokhna Aïda Diallo, une des épouses du défunt que certains talibés ont désignée comme cheffe de file, l’unité n’était que de façade.

À preuve, le pire a été évité de justesse il y a de cela quelques jours, à Mboro Plage, où Cheikh Béthio Thioune a construit une magnifique résidence.
Selon les informations de Libération, il y a de cela quelques jours, Serigne Saliou Thioune s’était rendu sur les lieux dans le cadre d’une tournée initiée dans les maisons de son défunt père.

Mais à Mboro, il s’est produit une scène inédite : des « Thiantacounes » chargés de « gérer » la maison, se sont mis à contester son autorité, scandant qu’ils ne reconnaissaient que Sokhna Aïda. Ils seront tous virés des lieux séance tenante avant que Serigne Saliou Thioune ne désigne un de ses hommes de confiance pour veiller sur la maison.

Mais le surlendemain, le même groupe est revenu pour, dit-il, récupérer une canne qui appartenaient au défunt guide des «Thiantacounes ».

L’homme de confiance de Serigne Saliou Thioune, un certain Mandiaye, s’oppose à leur entrée dans la maison. Il sera tabassé jusqu’au sang avec des blessures graves entraînant une incapacité de travail de plusieurs jours.

L’affaire a finalement atterri au niveau du parquet de Thiès. Et, avant-hier, six « Thiantacounes », proches de Sokhna Aïda Diallo dont un « Dieuwrigne » au moins, ont été cueillis par la gendarmerie de Mboro sur ordre du parquet de Thiès après une plainte pour coups et blessures volontaires. C’est d’ailleurs aujourd’hui qu’ils seront présentés au représentant du ministère public.

Malgré les apparences, la tension est vive entre les deux camps. On signale d’ailleurs une série d’incidents qui se seraient passés dernièrement à Mbour.
Une affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.