Transfert de l’Aéroport Lss à l’Aibd: L’Apas dit non aux sociétés étrangères…

Les acteurs de la Plateforme de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor dénoncent une injustice dans le projet de transfert de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor. Face à la presse ce mercredi, les employés de la Shs ont fustigé les pratiques du ministre des Transports aériens, Mme Maïmouna Ndoye Seck, jugées nuisibles aux activités aéroportuaires. 

L’Apas n’est pas contre le transfert de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor vers l’Aibd, mais ses membres s’inquiètent surs les conséquences que peuvent en découler. Des inquiétudes liées au fait que l’Etat du Sénégal a décidé de mettre en place une société unique qui aura l’exclusivité sur la prise en charge de l’assistance au sol d’Aibd.

Selon ces acteurs, cette décision peut entraîner une liquidation de sociétés privées sénégalaises, des pertes d’emplois et de salaires, la non reconnaissance de l’expertise locale au détriment de sociétés étrangères. Ils jugent aussi que les tarifs de location de la mise en place du cargo village sont excessivement élevés et cela pourrait constituer un handicap pour les sociétés comme Shs, Ahs, Ads qui sont menacées de disparition.

Abdourahmane Fall , membre de l’Apas, estime que le président de la République est en train de faire de l’injustice en voulant céder l’Aibd aux sociétés étrangères. Il dénonce ainsi une volonté du président Sall de liquider les entreprises locales pour mettre à profit les sociétés étrangères.

L’Apas demandent que « les entreprises soient structurellement maintenues, transférées avec leurs effectifs respectifs vers Diass, dans des conditions favorables à Tous ».

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok