Un agent du ministère de la Santé sauvagement poignardé

«On lui a planté un mini coupe-coupe qui est toujours logé dans son ventre et on doit l’opérer pour le lui retirer
Agressions, Meurtre par strangulation, violences volontaires avec usage d’arme à feu… Ce déchaînement de violence, qui aurait eu lieu ce week-end à keur Massar est loin de connaître son épilogue. En effet, Ousmane Diouf, un agent du ministère de la Santé, qui revenait de son travail a été attaqué par des malfrats qui lui ont planté un couteau dans le ventre, quelques jours seulement après le meurtre barbare de Mariama Sagna et Cheikh Sakho. «On lui a planté un mini coupe-coupe qui est toujours logé dans son ventre et on doit l’opérer pour le lui retirer. Mais, se demande-t-elle, on se rend compte qu’à chaque fête, les délinquants sont libérés, ils tuent d’honnêtes citoyens qui travaillent pour faire vivre leurs familles… pourquoi on libère ces gens ?», a expliqué la sœur de la victime au micro de la TFM. La victime, père de 4 enfants, serait dans un état très alarmant et est admise dans une structure sanitaire au niveau de Pikine.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok