Un attentat fait plusieurs morts lors d’un défilé militaire à Ahvaz, en Iran

Un attentat fait plusieurs morts lors d’un défilé militaire à Ahvaz, en Iran
Un attentat terroriste a été perpétré samedi matin contre un défilé militaire dans la ville d’Ahvaz, dans le sud-ouest de l’Iran, faisant plusieurs victimes. Téhéran a accusé un “régime étranger” d’être responsable de l’attaque.

Au moins 24 personnes ont été tuées et 53 autres blessées dans un attentat ayant visé, samedi 22 septembre, un défilé militaire à Ahvaz, dans le sud-ouest de l’Iran, selon un nouveau bilan communiqué par l’agence officielle de presse Irna.

L’attaque a visé une parade organisée à l’occasion de la Journée nationale des forces armées, célébrée tous les ans le jour de l’anniversaire du début de la guerre contre l’Irak (1980-1988).

Un correspondant de la chaîne de télévision publique a précisé que des hommes armés, dissimulés derrière une estrade, avaient ouvert le feu sur la foule. Les assaillants ont ensuite essayé de tirer sur la tribune officielle, mais ont été neutralisés par les forces de l’ordre.

L’agence de presse Isna rapporte que le commando armé était composé de quatre hommes et précise que deux assaillants ont été tués et deux autres arrêtés.

“Des terroristes payés par un régime étranger”, selon Téhéran

L’identité des auteurs de cet attentat pour le moment non revendiqué reste incertaine à ce stade. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohamad Javad Zarif, a déclaré que l’attaque avait été commise par les agents d’un “régime étranger”, mettant en cause les États-Unis et promettant que l’Iran répondra “rapidement et fermement” pour défendre les Iraniens.

“Des terroristes recrutés, entraînés et payés par un régime étranger ont attaqué Ahvaz […] L’Iran considère que les parrains régionaux du terrorisme et leurs maîtres américains sont responsables de telles attaques”, écrit le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, sur son compte Twitter.

Le porte-parole des Gardiens de la révolution, cité par Isna, a, lui, imputé l’attentat à un groupe séparatiste arabe, le mouvement al-Ahvazieh, soutenu selon lui par l’Arabie saoudite. Enfin, d’après la télévision, l’attaque serait l’œuvre de “takfiri”, des islamistes sunnites.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok