Un conseiller de Macky accuse Moustapha Diakhaté d’être un…Traître

Riposte à la déclaration de Moustapha Diakhaté…il a toujours été un traître !

De l’apparition de l’espèce humaine l’Homo sapiens, l’homme intelligent, il y a 40.000 ans BP (before the present) et de l’homo sapiens sapiens, il y’a 20.000 ans BP, l’homme 2 fois intelligent, à nos jours, jamais un homme n’a avoué sa traitrise mais quiconque l’a été, n’a point échappé au poteau. De tous les temps et de toutes les époques, le sort des traîtres a toujours été le même. De tous, seul Moustapha Diakhaté, traitre jusqu’à la moelle épinière, a avoué sa traitrise << Abdoulaye Wade m’a offert 10 millions et j’ai choisi Macky Sall >>
Rien de nouveau chez lui puisque même après  son adhésion à l’APR en 2008, cet homme a fait partie des premiers à poignarder le Président Macky Sall au dos en boudant le grand rendez-vous électoral de 2012 et voilà comment il n’a eu aucun apport appréciable à la victoire du président Macky Sall. On se rappelle tous, de sa fameuse déclaration : << L’ APR est une tontine  >>. Il revint honteusement après et occupa des responsabilités qu’il n’aurait jamais dû occuper.  Je fais l’économie du parcours parsemé de traitrise, de chantage, de déclarations hypocrites de cet homme qui donne l’impression d’un homme de valeur alors qu’il vit les travers qu’il dénonce. Il ne croit en rien sinon qu’à l’argent et au pouvoir. Aujourd’hui encore, tout le monde a remarqué que depuis son départ du palais, il se distingue par des déclarations honteuses de la pure race des traitres surtout venant d’un supposé bras droit du Président Macky Sall, qui a tous les canaux pour lui prodiguer conseils, un homme que le Président Macky Sall a extirpé de la clochardise et d’une condition humaine des plus difficiles. Et voilà le retour de l’ascenseur. Honte à toi Moustapha Diakhaté !

Conseiller Municipal Grand Yoff
Cheikh NDIAYE Responsable Politique APR Grand Yoff
Conseiller Technique Présidence de la République

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.