Un policier fonce sur une procession de Pâques

Dix personnes ont été tuées, et trente blessées, lorsqu’un policier a foncé en voiture sur des enfants pendant une procession de Pâques, dans le nord-est du Nigeria, avant d’être à son tour tué par des fidèles en colère, selon des témoins et la police.

Le policier, qui n’était pas de permanence, a fauché une foule d’enfants qui défilaient pour la fête de Pâques dimanche soir, à Gombe, a rapporté lundi la porte-parole de la police locale, Mary Mallum.

En tout, « dix personnes ont été tuées, dont l’agent de police qui n’était pas en uniforme, et un paramilitaire qui l’accompagnait ».

Les deux hommes ont été « attaqués et tués par la foule en colère », a-t-elle expliqué.

« 30 enfants sont blessés et sont actuellement à l’hôpital », a ajouté Mme Mallum.

Selon des témoins contactés par l’AFP, la voiture a foncé délibérément sur la foule, à la suite d’une altercation, car la procession bloquait la route.

« La chauffeur s’est disputé avec les enfants, qui l’ont finalement laissé passer, mais de rage et de colère, il a fait demi-tour et leur a foncé dessus », a rapporté Isaac Kwadang, responsable d’un groupe de catéchisme.

« Il l’a fait en connaissance de cause », a affirmé M. Kwadang qui a assisté à la scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.