Un policier tué dans une triple attaque au Burkina

Des attaques simultanées contre trois commissariats de police à Commin-Yanga à l’est du Burkina Faso ont fait deux morts, dont un policier.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 16 au 17 juin entre 22heures et minuit.

Selon la police, une dizaine d’individus armés non identifiés sont arrivés à pied d’une forêt du sud-est.

Les assaillants ont d’abord ouvert le feu sur un poste de contrôle des agents de police chargé de la sécurité routière à Tindangou à l’est.

Au même moment, le commissariat de police du district et la brigade de gendarmerie de Commin-Yanga au centre-est ont été pris pour cibles.

L’officier de police Emmanuel Zongo a trouvé la mort durant les échanges de tir.

Un autre policier a été légèrement touché, a annoncé un communiqué de la police.

La riposte a permis aux forces de défense et de sécurité d’abattre un assaillant. Les autres ont réussi à prendre la fuite.

Cette attaque intervient un mois après une opération conjointe des forces de sécurité du Togo, du Ghana, du Bénin et du Burkina.

L’opération menée entre le 15 et le 18 mai avait permis d’arrêter plus de 200 suspects dans les quatre pays dont 52 en territoire Burkinabé.

Deux des 52 suspects avaient été présentés comme des présumés terroristes.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok