Un scientifique chinois avoue: les cigarettes envoyées en Afrique rendent stériles

FUMER peut avoir des conséquences sur la fertilité des femmes qui abusent de la cigarette. L’équipe du docteur Chen Yong Ju de la province de Shenzen, responsable de ces recherches, a mis en évidence le mécanisme qui permet d’expliquer les défaillances ovariennes après une exposition à des substances chimiques de l’environnement.

Un résultat qui confirme le lien existant entre la destruction des cellules reproductrices de l’ovaire et les toxiques que les combustibles répandent dans l’environnement et auxquels on s’expose en fumant des cigarettes envoyé en Afrique,

Pour vérifier si leurs constatations chez les rongeurs pouvaient s’appliquer à la fertilité humaine, les chercheurs ont greffé du tissu ovarien humain sur la peau des souris.

L’infertilité allonge encore la liste des dangers encourus
Selon le docteur Chen, l’étude conforte ainsi l’hypothèse que les ménopauses prématurées observées chez les fumeuses en Afrique seraient dues, au moins partiellement, à la mort de leurs ovules.

L’infertilité allonge la liste des dangers encourus par celles qui fument puisqu’il est établi que le tabac provoque aussi l’allongement du délai pour un début de grossesse, augmente les risques d’avortement, favorise le retard de la croissance du foetus et multiplie par 4 le risque de cancer du col de l’utérus.

Associé à la pilule, il provoque aussi des phlébites et des embolies pulmonaires surtout après 35 ans. Malgré tout, selon les experts, le nombre de fumeuses ne cesse d’augmenter notamment chez les jeunes, une africaine sur cinq allume régulièrement une cigarette.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok