Une Marta record pousse quasiment le Brésil dans les bras des Bleues

Un groupe C très serré. Malgré sa victoire face à l’Italie à Valenciennes ce mardi (1-0), le Brésil termine troisième et affrontera très probablement les Bleues en 8es de finale. Marta a marqué au passage son 17e but en Coupe du monde, record tout sexe confondus.
Malgré son succès obtenu ce mardi face à l’Italie (1-0), le Brésil termine 3e du groupe C, derrière son adversaire du soir, mais également derrière l’Australie qui l’a emporté dans le même temps face à la Jamaïque (4-1). L’essentiel est néanmoins fait pour la Seleçao qui s’est donné de sérieux motifs d’espoir avec un jeu et une technique en partie retrouvés. La victoire des Brésiliennes a en plus été agrémentée du 17e but en Coupe du monde de Marta, qui détient désormais le record du nombre de buts inscrits dans la compétition. En huitièmes, le Brésil devrait, selon toutes vraisemblances, être l’adversaire de l’équipe de France.

Le film du match
Dominatrices au cours des vingt premières minutes, les filles de Vadao ont tout de suite montré leur envie de bien faire. Capables d’orienter la balle à droite et à gauche pour remonter par les ailes, les Brésiliennes ont asphyxié les adversaires avec une accumulation d’occasions. En tête des assauts auriverde, Debinha n’a pas ménagé ses efforts et a même manqué d’inscrire un but splendide au moment de tenter une déviation en forme de « Madjer », finalement claquée au-dessus de son cadre par une Giuliani décisive (17e). La gardienne transalpine était ensuite toute heureuse de voir trois autres ballons adverses passés à côté de sa cage, tout cela en moins de trois minutes

Capable de résister, l’Italie est alors parvenu à reprendre la direction des opérations et s’est offert à son tour vingt minutes de domination. Mais là encore, la précision et l’efficacité ont lourdement manqué aux partenaires d’une Barbara Bonansea qui a tout de même fait passer un gros frisson dans le dos des supporters brésiliens, au moment de reprendre un centre à bout portant, finalement stoppé par Barbara (40e). Au terme d’une première période équilibrée, bien malin qui pouvait prédire l’issue d’une rencontre engagée, jouée sur un rythme extrêmement soutenu.

Marta entre dans l’histoire
Tellement soutenu qu’au retour des vestiaires, le public présent au stade du Hainaut de Valenciennes a rapidement pu s’apercevoir que les Italiennes étaient en souffrance. Et c’est presque logiquement que la faute fatale est venue de la défense des Azzurre, suite au coup d’épaule coupable d’Elena Linari dans sa surface sur Debinha. Une aubaine que n’a pas laissé passer Marta. La légendaire brésilienne a transformé le penalty (74e) et est devenue la détentrice du record de buts inscrits en Coupe du monde (17), hommes et femmes confondues, devant Miroslav Klose. Et l’unique réalisation de la capitaine a finalement permis au Brésil de valider ce succès, sans pour autant faire mieux qu’une troisième place dans ce groupe C. L’Italie et l’Australie trustant les deux premières.

Fort de ce succès, le Brésil sera, selon toute vraisemblance, et à moins d’une combinaison de résultats tous plus improbables les uns que les autres, l’adversaire de l’équipe de France en huitièmes de finale. Une rencontre qui fait d’ores et déjà saliver les amateurs de football. Mais qui pourrait également déjà faire trembler les supporters des Bleues.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.