Victime d’un accident et injustement éconduit de l’hôpital Principal de Dakar, le jeune Ahmed Sèye rend… l’âme!

Les urgences, c’est connu, sont le service hospitalier chargé d’accueillir et de prendre en charge les malades et les blessés qui se présentent d’eux-mêmes ou sont amenés par les services de secours (sapeurs-pompiers…). Qui disait qu’au niveau des urgences vitales, les formalités sont simplifiées? Que nenni !

Malheureusement, la victime (un jeune accidenté de la circulation) répondant au nom d’Ahmed Sèye et ses parents disons plutôt ses accompagnants, l’ont appris à leurs dépens. Il est passé de vie à trépas pour -osons le dire-, non assistance à une personne en danger.

Que s’est-il exactement passé? 

C’est le lieu de le dire, dirons plutôt de le dénoncer, nos hôpitaux, particulièrement l’hôpital Principal de Dakar, qui jouissait pourtant d’une bonne réputation, gagnerait, pendant qu’il est encore temps, à savoir reconnaître une urgence vitale.

Ce qu’il est convenu d’appeler “le cas du jeune Ahmed Sèye” en dit long. En effet, dakarposte a appris tard dans la nuit du jeudi 4 Juillet 2019, que cet habitant de Liberté 6 a eu un accident de la route. Les faits ont eu lieu à un jet de pierre de l’intersection communément appelée “JET D’EAU” à Dakar.

La victime, qui roulait à bord d’un véhicule dit “scooter” a, malencontreusement, heurté un poteau électrique. Renseignements pris, il esquivait quelque chose avant de buter un poteau.
Il sera vite secouru. Des proches sont alertés via son téléphone portable qu’il détenait par devers lui. C’est ainsi qu’il sera évacué spontanément par un détachement des sapeurs- pompiers vers l’hôpital Principal de Dakar. Mais, aussi bizarre que cela puisse paraitre, il sera éconduit par le service dit “URGENCES”.

Motif? Mystère et boule de gomme! 
Dakarposte, informé en temps réel, prendra quand même le soin de joindre au téléphone le service URGENCES de cet établissement hospitalier. Au bout du fil, un certain adjudant-chef Sall nous dira juste: “j’ignore vraiment le pourquoi ce patient a été éconduit avant de raccrocher“.
Nous avons beau tenté de joindre ledit service . En vain. Mieux, en dépit de l’heure tardive, dakarposte a essayé de joindre au téléphone le général Momar Sène, lequel tient les manettes de l’hôpital Principal de Dakar. En vain.

Aux dernières nouvelles, les parents de la victime, meurtris, ont fini par se rabattre à l’hôpital de Fann où Ahmed Sèye , qui doit, dans l’ordre normal des choses, bénéficier d’une prise en charge immédiate, a finalement été admis aux urgences.

Malheureusement, c’était trop tard, Ahmed Sèye,qui, a, entre-temps, perdu beaucoup de sang, a fini par succomber à ses blessures.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.