(Vidéo) : Serigne Moustapha Mbaye Sam : « Les femmes de Nder ne sont pas des références » Liigne Deef Dafa Haram

A l’occasion de cette Journée internationale des Droits des femmes, Serigne Moustapha Mbaye Sam est revenu sur la vraie place de la femme dans la religion musulmane. Selon le conférencier, il a fallu l’arrivée de l’islam pour que la femme acquiert des droits dans la société. « Avant l’islam, la femme était une esclave. Lorsqu’elle perdait son mari, son propre fils pouvait l’épouser sans son consentement. Chez les arabes, mettre au monde une fille était synonyme de honte », a t-il rappelé. Le religieux estime également que les femmes de Nder qui s’étaient suicidées au 19e siècle, pour ne pas tomber entre les mains esclavagistes des maures ne sont des références. Car dit-il, le suicide est condamné par l’islam. C’est ainsi, qu’il invite les femmes à suivre les pas de Sokhna Mame Diarra Bousso, Mame Fawade Wéllé, Fatima Bintou Rassoulilah…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.