Violences électorales à Tamba : La part de vérité du PUR100

« Tout a commencé à Kolda où notre caravane a été empêché de poursuivre son chemin » renseigne le candidat du Pur100, Pr El H. Issa SALL pour étaler la vérité sur les violences survenues lundi à Tamba.
En point de presse, il a tenu a donné sa version des faits.
Selon lui, un groupe de personne à bord d’un pick up L200 et une centaine de motos Jakarta ont pris d’assaut la caravane du Pur alors que celle-ci sortait de Tamba pour rallier Kidira.
Conséquences, une dizaine de vehicules caillasés dont 4 totalement calcinés informe l’informaticien.
Pour le Pr El H. Issa Sall, n’eut été la bravoure des forces de défense et de sécurité, nous serions tous morts à l’heure actuelle.
Le candidat Issa SALL incombe par ailleurs, la responsabilité au ministre de l’intérieur qui a été saisi d’une requête depuis le 3 février.
Par la même occasion il tient aussi pour responsable le Président de la République sortant Macky Sall, le commissaire de Tamba, les militants de BBY, avance-t-il.
Le Pur a cependant informé qu’il n’y a jamais eu lieu d’arrêter sa campagne, au contraire, il fallait rappliquer sur Dakar afin de rétablir la vérité des faits.
Par delà, le parti des verts renseigne sur la constitution d’un pool d’avocats qui sera coordonné par Me Ousseynou GAYE et appuyé par les conseils que sont Me Ciré Clédor LY, Me Demba Ciré BATHILY, entre autres avocats pour voir la conduite à tenir.
Le Pur n’a pas manqué de déplorer le fait que 27 de ses gardes rapprochés demeurent les seuls à être entendu jusqu’ici.
Pr Issa Sall a toutefois réitéré son appel à l’endroit de ses militants pour une campagne civilisée.

dakaractu

commentaires
Loading...