Visites à Khalifa Sall : L’État durcit les conditions

La justice vient de durcir les conditions de visite à l’ex-édile de la capitale, Khalifa Sall, détenu à la prison de Rebeuss dans le cadre de l’affaire de la gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar.

Dans une lettre signée par le Coordonnateur des Juges de l’Application des Peines datant du 11 février 2019, dont Libération détient une copie, certains changements ont été apportés dans la procédure de délivrance desdits permis.

Ainsi, tout demandeur est tenu de faire une demande adressée au Coordonnateur des Juges de l’Application des Peines, et ensuite préciser l’objet de la visite. Le visiteur est tenu de se présenter physiquement.

Quid des conditions de dépôt pour l’obtention du précieux sésame ? Ils ont lieu les lundis et mardis. Les retraits des permis de visite se font le jeudi et le vendredi. Aucune dérogation n’est admise, prévient le Juge.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok