Voici pourquoi dormir sans faire la grande ablution après les rapports intimes est dangereux !

La purification [At-Tahara] avant la prière telle que le Prophète nous l’a enseignée : Les ablutions représentent l’une des conditions essentielles dans l’accomplissement de la prière et une purification.

La signification du bain rituel est le fait de se verser de l’eau sur tout le corps ou les différentes manières d’effectuer les grandes ablutions…

La preuve de cela réside dans la Parole d’Allah le Très-Haut : « Et si vous êtes en état impureté majeure, alors purifiez-vous »

Et selon Sa Parole : « Et ils t’interrogent sur la menstruation des femmes. Dis : c’est un mal. Eloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que lorsque elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors venez à elles suivant les prescriptions d’Allah car Allah aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient »

Six situations rendent le bain rituel obligatoire :
1. L’éjaculation du sperme par plaisir, pendant son sommeil ou en étant éveillé. Ceci implique la femme autant que l’homme. Cela est l’avis de la plupart des juristes qui se fondent sur la parole du Prophète : « l’éjaculation implique le bain rituel » rapporté par Mouslim.

Par contre, le bain rituel n’est pas obligatoire si l’éjaculation n’est pas parvenue par plaisir mais par maladie ou par froid intense. Aussi, si la personne fait un rêve érotique, sans qu’elle ne trouve de trace de sperme, alors le bain rituel ne lui est pas obligatoire.

2. Lors de la rencontre des deux sexes qui n’est accomplie que lorsque le gland du pénis pénètre complètement dans le vagin et ceci même si l’éjaculation n’est pas parvenue. La preuve réside dans la Parole d’Allah : « Et si vous êtes en état impureté majeure, alors purifiez-vous » (Al Maïda v.6)

Et dans la parole du Prophète : « Lorsque l’homme se positionne entre les jambes de sa femme, puis la pénètre, alors le bain rituel leur est obligatoire, qu’il ait ou non éjaculé » rapporté par Mouslim.

3. L’interruption des règles et des lochies (règles après l’accouchement).

La preuve réside dans la Parole d’Allah le Très-Haut : « Et ne les approchez que lorsque elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors venez à elles suivant les prescriptions d’Allah »
Et selon la parole du Prophète quand il dit à Fatima bint Aby Houbaïch : « Ne prie pas le nombre de jours de tes règles habituelles, ensuite effectue le bain rituel, puis accomplies ta prière » rapporté par Al Boukhari et Mouslim.

On remarque que ce hadith ne mentionne que les règles, mais les lochies sont considérées par l’unanimité des savants comme étant des règles.

4.

La mort : il est unanimement reconnu que l’on doit laver le musulman lorsque il meurt.

5. Le mécréant, lorsqu’il se convertit à l’islam, doit prendre un bain rituel.

6. Le bain rituel est obligatoire le jour du vendredi. La preuve réside dans la parole du Prophète qui dit : « Le bain rituel du vendredi est obligatoire pour tout musulman pubère » rapporté par Al Boukhari.

La personne, qui, après avoir accompli la salat de la nuit, et qui a été djunub après, même s’il est permis qu’elle différe (ajourne, retarde) la pratique de la grande ablution jusqu’à la salat (namaz=prière rituelle) de l’aube , il sera évidemment très bien, très apprécié qu’elle la pratique tout de suite.

Imam Ghazali, grand savant islamique (m. 1111), déclare: (La personne qui passe le temps d’une prière rituelle -salat=namaz- en étant djunub, sans avoir pratiqué la grande ablution, sera habillé avec une chemise en feu [dans l’autre monde après la mort]).

Chaque musulman, pratiquant la prière rituelle [salat] ou pas, est obligé d’accomplir la grande ablution (ghousl). S’il reste sans l’avoir pratiquée, il aura beaucoup de péchés et aura des peines dures au Jour du Jugement. Par exemple, pour la personne devenant djunub au temps de la prière de midi, il sera obligatoire (fard), si elle n’a pas accompli la salat de midi (dhouhour), de pratiquer la grande ablution jusqu’au temps de la salat d’après-midi (asr). Si elle a pratiqué la salat du midi, elle devra accomplir la grande ablution jusqu’à la salat (namaz, prière rituelle) du soir (magrib). Accomplir les actions obligatoires (fard) est très récompensé, et ne pas les pratiquer est un grand péché. Dans les hadiths, il est déclaré :
(Pratiquez vite la grande ablution [ghousl] quand vous devenez djunub. Car les anges de Kirâmen Kâtibîn [les anges qui enregistrent les actions de l’Homme] s’écartent de celui qui se promène en étant djunub.). [Ey Ogul Ilmihali]

(Les anges de pitié n’entreront jamais dans la maison où il y a des images [des vivants, de l’animal ou de l’être humain], un chien et le djunub)

(L’ange de compassion ne s’approche pas de djunub, de l’ivrogne.) [Bezzar]

(Celui qui se lève pour pratiquer la grande ablution, aura des récompenses au nombre de poils qu’il a sur son corps et autant de ses péchés seront pardonnés. Son rang au Paradis s’élèvera.

La récompense qu’il aura pour la grande ablution, sera mieux que toutes les adorations. Allah Le Tout- Puissant dit aux anges « Regardez mon serviteur. Il se lève la nuit sans paresser pour pratiquer mon ordre. Soyez témoins que Je lui ai pardonné tous ses péchés »). [Gunyét-ut-Talibin]

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok