Vol à l’AIBD : Un agent de la Tsa trahi par les caméras de surveillance

Les vols sont devenus monnaie courante à l’aéroport international Blaise Diagne (Aibd). De nombreux passagers on en été déjà victimes. Mais, également, plusieurs personnes ont été prises la main dans le sac et déférées au parquet. Le dernier voleur l’a été, avant-hier.

Un passager a oublié son téléphone portable haut de gamme sur le bac à ordures du hall de l’aéroport. Quelques minutes après, il est revenu le chercher. Il avait disparu. Il est allé en aviser les limiers du commissariat spécial de l’aéroport. Ces derniers ont demandé aux agents de faction et contrôleurs dans les parages s’ils ne l’ont pas ramassé. La réponse fut non.

Les hommes en tenue sont allés visionner les caméras de surveillance. Le verdict est tombé. Ils ont vu un agent de la Teranga sécurité aéroportuaire (Tsa) en train de prendre le téléphone, de l’éteindre et de le mettre dans une de ses poches. Il a été interpellé avant-hier avant d’être acheminé dans les locaux du commissariat.

A. Diouf a commencé à travailler, il y a de cela juste 3 mois, à Tsa (à ne pas confondre avec Tas qui se charge des audits au niveau des aéroports internationaux). Elle est spécialisée dans la sûreté et a pour mission de contrôler des bagages dans les avions et compagnies.

Interrogé, il n’a pas mis de temps à passer aux aveux. Dans un premier temps, il dit avoir mis le téléphone dans sa poche et oublié de le signaler. Ensuite, il a soutenu qu’il n’a pas vu son contrôleur pour le lui rendre. Une chose qui ne colle pas avec les éléments de l’exploitation des images. Au terme de sa période de garde à vue, A. Diouf, âgé de 30 ans, a été déféré au parquet de Mbour. Les enquêteurs lui reprochent les délits de vol dans un lieu de travail.

sanslimitesn

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.