Votre revue de presse foot du 25 février 2019.

Un penalty accordé au Real Madrid fait jaser la presse ibérique, Dybala a fait une entrée fracassante avec le Juventus, l’Inter est en colère après une erreur d’arbitrage qui lui coûte la victoire.

« Une victoire injuste pour le Real avant le Clásico »
En Espagne, la plupart des journaux ne parle que d’une chose. Le penalty offert au Real Madrid, qui a permis aux Merengues d’obtenir la victoire 2-1 à Levante, alors qu’ils ont été dominés une bonne partie de la rencontre. Obtenu par Casemiro et transformé par Gareth Bale, ce penalty fait parler en Espagne. C’est « une VAR du doute » selon As, qui a donné au Real un penalty inexistant, car l’assistance vidéo aurait dû invalider la sanction selon le quotidien. Pour Mundo Deportivo, c’est même « scandaleux », le média catalan parle plutôt de « faute imaginaire » et de « victoire injuste pour le Real avant le Clásico ». L’affaire fait aussi la une de Marca qui titre : « du penalty aux mercis ».

L’Inter crie aussi au scandale pour un penalty
Du côté de l’Italie, une autre polémique a explosé hier, lors du match entre l’Inter et la Fiorentina qui s’est terminé sur le score de 3-3. Comme avec le Real Madrid, c’est une erreur d’arbitrage en toute fin de match qui est pointée du doigt dans la presse. L’Inter est dans « un abysse de colère », d’après la Gazzetta dello Sport qui fait dans le jeu de mot avec le nom de l’arbitre de la rencontre : Rosario Abisso. Ce dernier a accordé un penalty en toute fin de match après avoir vu l’action à l’aide de la VAR. Un but inscrit après 11 minutes d’arrêts de jeu, qui a fait jaser en Italie, et a notamment rendu furieux Luciano Spalletti, le coach des Nerazzurri.

La Juventus sauvée par son remplaçant
Enfin toujours dans la presse transalpine, la performance de Paulo Dybala est saluée notamment par le Corriere dello Sport. L’attaquant argentin a offert la victoire à la Juventus contre Bologne en inscrivant le seul but du match en sortant du banc. « Et puis est sorti Dybala », titre le journal italien, selon qui « ce n’était pas la meilleure Juve, mais elle gagne grâce à son remplaçant ». Tuttosport aussi a tenu à saluer le héros de la Vieille Dame, à sa manière, le quotidien appelle Dybala « la vitamine D » de la Juve.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok