Wally Seck » Lou Youssou Ndour def dina def louko eup 4 fois»

«Je prévoie un spectacle le 26 octobre prochain à Paris avec à côté, un autre évènement qui sera une très grande surprise et avec ça, je veux montrer aux Sénégalais un autre Waly, avec une autre facette », a fait savoir Waly Ballago Seck.

Le chanteur était l’invité de l’animateur Sidath Thioune sur la RFM hier, vendredi 11 octobre. Selon lui, des voies s’ouvrent pour lui à l’international. Pour cause, il a signé avec une maison de production qui lui fait découvrir partout. Parlant de sa carrière musicale, Waly Ballago Seck a fait savoir que ce n’était pas facile. « J’ai eu à faire un chemin qui n’était pas facile même si mon père chantait déjà et j’ai essayé de lui imposer ma musique et mon style», explique l’artiste.

Toutefois, dit-il, «en faisant mon entrée dans le milieu de la musique, je ne savais qu’il y’a des hommes dans l’ombre qui ne cherchent qu’à nuire les autres et c’est pourquoi, j’ai intitulé mon prochain album «Unfree Man», c’est-à-dire une personne qui n’est pas libre de faire tout ce qu’il veut, de répondre à certains gens parce que son éducation ne le lui permet pas». «Je me dois de respecter les coutumes et les règles de la société», a ajouté le fils de Thione Ballago Seck.

Pour son succès dans la musique, Wally Ballago Seck dit avoir comme secret le sens de l’écoute. «J’écoute tout le monde, je ne minimise rien», a tenu à préciser le chanteur. Il confie avoir de très bons rapports avec le lead vocal du Super Etoile. «Youssou Ndour, c’est mon Papa, un monument qui me voue du respect et de la considération», soutient Waly Seck.

A l’en croire, actuellement, il ne vit que de sa musique et de sa notoriété. Waly Ballago Seck n’a pas manqué de parler de ses ambitions. «Je vais essayer quatre fois plus ce que Youssou Ndour a fait, parce que je suis l’élu des Faramaren. Je veux doubler ou même tripler ce que Youssou Ndour, Thione Seck, Baaba Maal, Omar Pène, Ismael Lo ont fait par mon courage car je veux porter le flambeau très loin», a-t-il confié. Il a saisi l’occasion pour inviter la presse en ligne à plus de professionnalisation en «évitant de ternir les images des uns et des autres ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.