Yeumbeul : « Le TER nous a pris en otage et aliéné nos droit à la circulation… »

Apres Keur Mbaye Fall, les populations de Yeumbeul, installées le long du tracé du Train express régional, étalent leur colère : « Le président a le droit d faire don TER, nous, celui de circuler. Ici nous sommes dans une cuvette . Pour des raisons électoralistes, le président s’empresse de faire son TER, en nous laissant dans le désarroi. Il nous fallait faire 30 mn pour accéder à nos quartiers, il faut faire un détour de 2,5 km, du fait de l’absence de passerelles. L’absence d’éclairage pose un véritable problème de sécurité. Les principaux établissements scolaires se trouvent de l’autre coté, de même que les cimetières », dénonce Dr Soueye Gueye Mbow, présidente du mouvement citoyen alternatif « Diarigne Sa Gokh ».
Cette dernière poursuit : « Le TER nous a pris en otage et aliéné nos droit à la circulation, n’est à la limite qu’un cache-misère à connotation populiste. Il s’y ajoute d’un déficit de communication indigne d’un Etat qui se soucie du sort des citoyens« , a déclaré , rapporte L’Obs.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok