Zinedine Zidane était tout près de piloter un géant projet de rachat des Girondins de Bordeaux

En 2015, M6 négocie avec le géant chinois Fosun pour un rachat des Girondins de Bordeaux. Zinedine Zidane était enthousiaste à l’idée de piloter un projet de cette envergure, mais tout est tombé à l’eau.
Et si les Girondins de Bordeaux étaient passés pas si loin d’une formidable aventure ? C’est ce que révèlent ce jour les dernières informations, extirpées des Football Leaks, de Mediapart. En effet, en juillet 2015, le géant chinois Fosun, qui a racheté le Club Med et la maison de couture Lanvin notamment, envisageait de racheter un club de football dans l’un des cinq grands championnats européens. Et c’est sur la France et le club aquitain que le regard des investisseurs s’était alors posé.

Zinedine Zidane, alors entraîneur du Castilla, était la figure de proue du projet chinois pour Bordeaux. « Nous avons discuté hier avec Zidane du calendrier de l’opération. Il est heureux d’avoir plus de temps pour travailler sur la nouvelle équipe bordelaise, sur les transferts et sur le projet sportif. Il est très motivé pour relever ce formidable défi et faire de Bordeaux un grand club et un business rentable », écrit d’ailleurs Frank Lee, directeur financier de Fosun, au directeur général Andrew Xu.

Le Real Madrid plombe les Girondins de Bordeaux
Le but était donc de confier le projet sportif à Zinedine Zidane et ce dernier aurait même eu quelques billes dans l’affaire. Les négociations commencent avec Nicolas de Tavernost, mais elles sont compliquées puisque Fosun ne veut pas payer les 60 M€ réclamés, leur volonté est de conclure le deal aux alentours de 25 et 30 M€. Le projet ? Il est assez simple, injecter 45 M€ la première année dans les achats de joueurs et les ventes devront compenser les achats dès 2019. Le club, lui, devra atteindre le podium de Ligue 1 et devrait être bénéficiaire en 2018. Toutefois, le projet tombe à l’eau quand Zidane remplace Benitez sur le banc des Merengues.

« Comme vous le découvrirez ce matin, Zidane a accepté de devenir l’entraîneur du Real Madrid. J’ai discuté avec lui hier au téléphone et je comprends sa décision, car nous étions encore trop loin d’une offre réelle et des garanties financières attendues pour constituer une équipe compétitive. Nous avons manqué une occasion unique de construire un club prestigieux avec une icône du football mondial à un prix très bas. En ce qui concerne Bordeaux, nous pouvons toujours suggérer un autre coach, car nous pensons que le projet est intéressant. Faites nous savoir si vous souhaitez poursuivre le processus d’acquisition », écrit Rachid Bakhtaoui, un homme d’affaires proche de la Casa Blanca et impliqué dans le rachat aux côtés de Fosun.

C’est à ce moment-là que le projet est enterré. « Nous comprenons que c’est un grand pas pour Zidane. Meilleurs vœux à lui. Oui. Nous avons manqué une occasion très attrayante […] Comme Zidane a été exclu de la transaction, celle-ci ne figurera sans doute plus dans nos priorités », répond Andrew Xu, le directeur général de Fosun. Le géant chinois a depuis acquis Wolverhampton, en 2016, de retour en Premier League cette saison. C’est ainsi que les Girondins de Bordeaux, rachetés par les Américains GACP, sont passés à côté d’une autre – belle – histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.